AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 live, laugh and love (harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 20:37

ce qui fait de toi quelqu'un de parfaitNon mais c'est quoi cette question ? Déjà je suis parti du principe depuis que je suis gosse que personne n'est parfait. Mais ce qui me rapproche de la perfection c'est plusieurs choses. Si on parle de la perfection physique je pense que mes muscles et mes yeux sont ce qui me rapproche e la perfection. Sinon au niveau de moi en tant que personne c'est ma générosité, mon envie d'aider les autres et de donner sans compter.

que signifie le terme « amour » pour toiL'amour c'est un sentiment comme un autre, le plus beau certainement et ça je peux le reconnaître. Alors que je vois tous les gens autour de moi tomber amoureux je les envie, j'aimerais trouver ce bonheur là aussi. Mais je ne sais pas si je le mérite, si je le trouverais jamais un jour, je n'en ai aucune idée. Pour moi c'est certainement plus un idéal qu'autre chose au fond.

tu en es où avec l'amourJ'en suis au point mort réellement. J'ai aimé une fille une fois mais elle a fini par me quitter parce que je ne voulais pas lui passer la bague au doigt. Alors aujourd'hui je continue à profiter de la vie en me disant que l'amour finira par me tomber dessus.

tu es plutôt filles, garçons ou les deuxLa question ne s'est jamais vraiment posée pour moi, je dois bien l'avouer, cela a toujours été les filles. Bon, j'ai essayé avec les garçons aussi parce qu'il faut rester ouvert à de nouvelles expériences mais j'en ai conclu définitivement que je préférais les femmes, il n'y avait pas photo.

tu l'imagines comment ton avenir affectifJ'ai toujours rêvé d'avoir une famille alors j'espère que je finirais par en avoir une mais avant j'aimerais trouver une femme qui me donne envie de rester à la maison plutôt que de passer des nuits à l'hôpital, que je puisse garder dans mes bras quand je me réveille le matin. Oui, le mariage n'est pas quelque chose qui me fait nécessairement peur, j'ai envi de me marier un jour, je n'ai juste pas trouver la bonne personne pour le faire encore.

ton âgetrente trois ans. Et oui, j'ai passé le cap de la trentaine. La plupart du temps j'en ai rien à faire mais des fois, quand les insomnies me prennent, je ne peux m'empêcher de paniquer et de me dire que je n'ai pas accomplis grand chose encore et que j'ai encore moins de temps qu'avant.
ton groupea cottage for sale. Je suis un peu paumé voyez-vous et je n'aime pas trop ça. C'est étrange pourtant mais c'est comme ça. Je me dis pourtant qu'un jour je trouverais ma voie.
ton boulotinfirmier. Je n'étais pas assez bon durant mes études pour faire médecin alors je me suis lancé pour infirmier parce que j'ai toujours rêvé d'aider les gens, de pouvoir les aider et j'adore le contact que l'on a avec les familles même si ce n'est pas toujours facile.
ta classe socialemoyenne. Je ne roule pas sur l'or mais je ne manque de rien parce que même si je ne dis pas non devant des habits et des conneries à acheter mais je fais attention parce que je sais que je ne peux compter que sur moi-même.
ton caractèredirect, je déteste tourner autour du pot, cela ne change rien à la dure vérité qui se cache derrière. + joueur, j'ai toujours adoré jouer à cause de la sensation que cela procurait d'excitant quand on voulait gagner. + charismatique, j'ai toujours eu un certain talent avec les mots et cela m'a beaucoup aidé dans la vie, on peut vraiment faire croire n'importe quoi aux gens quand on sait bien s'y prendre. + impulsif, j'ai tendance à me lancer dans quelque chose sans trop réfléchir, c'est comme ça, je l'ai toujours fait. + obstiné, je n'aime pas avoir tord et je suis très têtu, j'ai du mal à changer d'avis. + mauvais perdant, oui, j'aime jouer et je n'aime pas perdre mais bon, qui aime perdre ? + lunatique, je peux rapidement changer d'état d'esprit, passer d'une sourire à une colère folle, il faut juste le savoir. + fier, ce que je suis aujourd'hui je ne le dois qu'à moi-même. + passionné, ce que j'entreprends, je le fais avec passion, je m'y donne à fond. + casse-cou, je n'ai pas peur de me faire mal. + séducteur, un autre jeu pour moi, j'aime jouer à ce jeu et mon physique est un atout particulier. + imprévisible, il est très difficile de me lire donc de prévoir ce que je vais dire et faire. + rancunier, j'ai du mal à pardonner quand on me trahie, c'est comme ça, je ne pense pas que cela s'explique. + emmerdeur, j'adore faire de la vie des autres un enfer, les emmerder jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus même si je sais m'arrêter et le faire en rigolant. + absolument pas sérieux, j'ai beaucoup de mal à prendre les choses sérieusement, c'est tout je préfère me dire que j'aurais le temps plus tard pour le faire. + bordélique, je suis quelqu'un de peu ordonné à part dans mon travail où je n'ai pas le choix mais ma maison est une horreur. + généreux, je n'hésite pas à donner de mon temps, de mon argent quand on a besoin de moi, je ne compte pas. + bagarreur, quand il faut frapper, je frappe c'est tout, la diplomatie c'est sympa mais ça va un moment. + attentionné, parce que j'aime m'occuper de mes proches..



ton pseudo ∆ emy.
ton âge ∆ ah would you like to know (a).
un petit mot ∆ me tarde de vous rejoindre et de m'éclater :brill:  :crazy:  :siffle: .


feat ryan gosling.


Dernière édition par Harry Jones le Sam 28 Déc - 21:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 20:37


la petite histoire
Once upon a time ...
Cela faisait déjà quelques mois que tes parents étaient partis dans leur tour du monde qui allait certainement durer toute leur vie. Depuis, tu partais un petit peu en vrille tu devais l’avouer. Tu n’avais jamais été doué à l’école mais tes notes étaient en chute libre ces derniers temps et ton frère ne savait plus vraiment quoi faire avec toi, tu le voyais bien. Surtout qu’il avait envi de s’occuper de sa femme plutôt que de toi ces derniers temps. Tu t’étais encore mis dans le pétrin. Des joins fumés entre potes avant que la police ne débarque, tu n’avais pas été assez rapide. Tu n’avais pas d’autre drogue sur toi mais le join suffisait pour te mettre derrière les barreaux jusqu’à ce qu’on vienne te chercher. Tu savais qu’on avait appelé ton frère et tu t’en voulais déjà. Ce n’était pas de sa faute si vos parents étaient partis, si ta vie n’était rien qu’un magma sans aucun sens à lui donner. Tu passais donc la nuit au poste de police à voir rentrer et sortir des criminels plus ou moins dangereux en te demandant si ton frère viendrait vraiment te chercher ou allait te laisser pourrir dans cette prison pour un join. Ce n’est que vers dix heures le lendemain qu’on te laissa sortir et tu pus aller retrouver ton frère qui t’attendait dans la salle d’attente et il n’avait pas l’air ravi de te voir là. « Tu ne t’arrêteras jamais Harry ou quoi ? Tu crois que j’ai que ça à foutre moi ? Payer tes cautions alors que j’ai un gosse qui arrive ? » Apparemment, il était encore plus énervé que ce que tu avais prévu. Tu n’avais pas réellement envi de te fâcher avec ton frère parce que tu tenais à lui, c’était la seule famille qu’il te restait, avec tes parents cela s’était toujours mal passé de toute manière. « Je suis désolé John, j’ai pas réfléchis je … » Il te coupa d’un geste de la main avant de dire : « Tu vas arrêter tes conneries Harry et maintenant parce que la prochaine fois qu’on m’appelle, je ne viendrais pas. Il faut que ça s’arrête. Et le lycée a appelé, faut que tu te reprennes Harry et vite. » Tu n’avais aucune idée de ce que tu voulais faire mais tu savais que si tu voulais faire quelque chose de sérieux un jour, il allait falloir que tu te reprennes. Contrairement aux personnes avec qui tu traînais, tu n’étais pas un idiot, on avait l’habitude de te dire que tu étais intelligent, perspicace surtout et très réaliste. Les illusions pour toi ce n’était pas vraiment ça, tu ne te faisais pas avoir. « Je t’ai trouvé un boulot à l’hôpital, tu commences demain après les cours. Et tu viens vivre avec nous, je ne te laisses plus vivre tout seul. » Tu te contentais d’hocher la tête, tu n’avais pas le choix de toute manière. Il te restait un peu plus d’une année à faire avant que tu ne quittes le lycée et il allait falloir en tirer profit. Tu étais donc partis vivre chez ton frère où tu appris à mieux connaître ta belle sœur et tu travaillais à l’hôpital où tu compris ce que tu voulais faire. Aider les gens était quelque chose d’important pour toi alors on te dit que tu pouvais devenir infirmier parce que tu ne pouvais pas devenir docteur avec tes résultats mais cela n’avait pas d’importance, tu ferais ce que tu pourrais. Tes résultats étaient remontés et tu avais arrêté de fumer et tu t’étais fait de nouveaux amis mais tu n’avais pas arrêté de profiter de la vie, de sortir, de coucher avec des filles comme tu le sentais et Caitlin Graham se faisait toujours un plaisir de te rappeler à quel point elle pensait que tu étais un minable. « Alors Jones ? Une blonde, rousse ou brune la nuit dernière ? » Dit-elle alors que vous étiez condamnés à travailler ensemble en cours de biologie. Tu levais les yeux au ciel avant de lui dire avec un sourire en coin : « Tu es juste jalouse Graham, ma porte est toujours ouverte tu sais. » Elle rit d’un rire exaspéré avant de te dire : « Dans tes rêves Jones. » C’était une trop belle perche, vraiment il fallait que tu l’attrapes. « Dans mes rêves tu fais beaucoup plus Graham ne t’en fais pas. » Dis-tu en riant. Elle te frappa l’épaule au moment où tu ajoutais les ingrédients et bien sûr toute l’expérience fut réduite en miette et votre note aussi pour le coup. « Tu peux jamais rien réussir Jones, vraiment ! » Elle ne s’en faisait pas pour sa note, un devoir supplémentaire et c’était bon, pour toi c’était foutu bien sûr mais l’énerver était aussi ton second métier.

« Jones, on a besoin de toi au bloc bouge ton cul. » Tu poussais un soupir, tu détestais descendre au bloc mais on adorait d’y envoyer, apparemment tu étais efficace quand tu y étais. Tu laissais donc ton collègue terminer avec le patient dont tu étais en train de t’occuper avant de te mettre à courir vers le bloc. Tu fus là juste à temps pour le début de l’opération, une opération de plusieurs heures qui allait te pomper toute ton énergie et pourtant, tu devrais la garder car tu étais de nuit ce soir, tu dépannais un collègue. L’opération se passa à merveilles et tu remontais rapidement dans la salle de repos pour t’allonger un peu avant de prendre ton service de la nuit. Tu adorais ton métier, il n’y avait aucun doute à ce sujet mais des fois tu devais reconnaître que cela t’usait énormément. Enfin, cela n’avait pas d’importance. Tu aurais préféré être médecin mais tu n’avais aucune idée de cela quand tu étais au lycée et tes résultats scolaires ne t’avaient pas permis de le faire. Mais infirmier te convenait, tu l’étais depuis un peu moins de dix ans maintenant et tu ne le regrettais pas une seule seconde. Tu t’étais endormis et c’est quelqu’un qui te réveilla en te secouant. Ton ami et collègue Thibault tout droit sortis de France et qui s’était marié avec une américaine, tu adorais le taquiner avec son accent français. « Désolé de te réveiller Harry mais on te demande à la direction, ils m’ont dit que c’était urgent. » Génial, il ne te manquait plus que ça désormais. Tu remerciais Thibault avant de te lever pour te diriger vers les bureaux de la direction. Tu n’étais pas souvent appelé pour aller là-bas, tu ne faisais plus de conneries désormais et tu doutais que l’on t’offre une prime alors tu te demandais bien ce qui allait te tomber sur la tête cette fois et tu n’étais pas assez bête pour penser que ce serait une bonne nouvelle. Tu t’étais trop de fois dirigé vers les bureaux de la direction de quelque chose pour savoir que ce n’était jamais un bon signe. On t’attendait impatiemment apparemment car la secrétaire te fit entrer directement dans les bureaux de la direction. Tu saluais ton patron avant de lui demander : « Je suis désolé de demander si brusquement mais qu’est-ce que je fais ici ? » Ce dernier qui regardait toujours par la fenêtre se mit à soupirer avant de se tourner vers toi. « J’ai reçu un coup de téléphone il y a une heure des services d’urgence. J’ai une mauvaise nouvelle pour vous Jones. » Pourquoi il avait eu une mauvaise nouvelle des services d’urgence au juste ? Tu ne connaissais pas grand monde dans ce service de toute façon. « Et ? » Oui, tu attendais que ça te tombe dessus tout de même, tu y étais préparé. « Votre frère et votre belle-sœur se sont retrouvés dans un accident, gravement blessé en début de soirée et le service a tout fait pour les sauver mais c’était trop tard. Votre belle sœur est morte dans l’ambulance, elle avait perdu trop de sang et le cœur de votre frère était trop faible, on a tout essayé. » Tu n’arrivais pas bien à assimiler ce qu’on était en train de te dire. Ton frère et ta belle-sœur ? Quoi ? Non … Ils étaient à tes yeux la seule famille qu’il te restait … Tu ne doutais pas des efforts du service d’urgence, tu les avais vu à l’œuvre mais tu ne pouvais t’empêcher de leur en vouloir, c’était plus fort que toi. Tu sentis des larmes couler sur tes joues, des larmes que tu ne pouvais pas arrêter. Ils étaient si jeunes … Quarante ans à peine … Tu devais te ressaisir cependant, tu essuyais donc les larmes avec ta manche avant de demander : « Et leur fille ? Elle était avec eux ? » Tu en doutais car à vingt ans, ta nièce avait une vie de son côté et elle ne suivait plus que rarement ses parents. « J’ignorais qu’ils avaient une fille. Ecoutez Jones, laissez tomber votre garde ce soir, on va trouver quelqu’un d’autre. Allez retrouver votre nièce, elle n’a plus que vous désormais. » Tes parents n’étaient pas morts mais depuis que tu étais au lycée ils passaient leur temps à voyager et n’étaient jamais là. C’était ton frère qui s’était occupé de régler tes conneries à cette époque et depuis vous vous considériez sans parents à part une fois par mois quand vous receviez une carte postale et un coup de téléphone. Mais tu ne laisserais jamais ta nièce avec tes parents, c’était toi qui allait devoir t’en occuper, du haut de tes trente-trois ans. Tu pris ta voiture et tu roulais jusqu’à la maison familiale de ton frère. Il était tard désormais et tu savais que ta nièce y habitait encore. Tu te garais devant la maison et te précipitais à l’intérieur : « Lucy t’es là ? » Cette dernière sortit du salon un sourire sur les lèvres avant de dire : « Ah oncle Harry ça faisait longtemps, qu’est-ce qui t’amène ? » Tu sentis les larmes te monter de nouveau aux yeux, comment pouvais-tu lui dire ? « Harry ? Tout va bien ? Pourquoi tu pleures ? » Que de question. Tu allais prendre ta nièce dans tes bras avant de sortir un mot parce que tu en avais besoin. « Je suis désolé Lucy, tellement désolé. Tes parents ils … Ils ne reviendront pas. » La jeune femme se dégagea de tes bras, elle ne voulait pas comprendre. « Comment ça ils ne reviendront pas ? » Tu pris une grande inspiration avant de dire : « Ils ont eu un accident de voiture, on a tout essayé à l’hôpital mais on n’a pas réussis à les sauver. » Tu vis son visage se transformer, tu vis qu’elle ne pouvait plus respirer, qu’elle n’arrivait pas à y croire, comme toi tout simplement. Désormais, vous n’étiez que tous les deux et tu te promis de prendre soin de ta nièce comme ton frère l’aurait fait si on lui avait laissé la chance de pouvoir le faire.

Ta vie amoureuse était un pur désastre, tu n’avais aucun mal à le reconnaître. Enfin bon, si on pouvait appeler cela une vie amoureuse. Cela faisait un peu plus de six mois que ton frère vous avez quitté et Lucy était venue vivre avec toi. Tu avais acheté une maison un an plus tôt, un investissement important à tes yeux et puis un jour tu comptais bien la remplir de petites jambes de toute manière. Sauf que, comme te le rappelait sans cesse ta nièce, pour cela il faudrait déjà que tu trouves une fille assez folle pour accepter de te faire des enfants. Oui, la taquinerie était quelque chose de fort entre Lucy et toi, cela avait toujours été. Vous aviez toujours été proches de toute manière mais la mort de ton frère vous avait rapproché encore plus. Tu étais là quand elle avait besoin de parler ou simplement quand elle avait besoin de toi. Il n’était pas rare qu’elle vienne te rejoindre dans ton lit quand elle était certaine que tu n’y avais pas ramené une inconnue de plus et tu la laissais pleurer un moment parce que quoi que tu dises, tu ne pouvais pas chasser les larmes. Mais vous étiez là l’un pour l’autre et c’était tout ce qui comptait. Quand Lucy apprit donc que tu t’étais inscrit sur un site de rencontre, tu en entendis parler pendant un mois, c’était effrayant. Tu n’étais pas assez stupide pour penser y rencontrer le grand amour mais tu pouvais t’en servir pour mettre des filles dans ton lit. Mais une demoiselle avait attiré ton attention et vous vous échangiez des réponses. Tu ne pouvais nier que tu t’étais attaché à elle d’une certaine manière mais tant que tu ne la connaissais pas réellement, tu préférais ne pas trop t’avancer. Et puis vous avez décidé de vous rencontrer, peut-être pas la meilleure idée que vous ayez eu mais vous auriez finis par le faire à un moment ou à un autre. Jamais une seule seconde tu te serais douté que tu te retrouverais devant la même Caitlin que celle que tu connaissais au lycée. Et pourtant … Vous n’aviez jamais réussis à vous entendre, elle trop coincée et pompeuse à ton goût qui rêvait au prince charmant, non, très peu pour toi. Et puis à cette époque tu n’étais pas vraiment intéressé par tout cela, avoir une copine cela te contraignait plus qu’autre chose, tu préférais profiter de la vie et c’était toujours plus ou moins le cas d’ailleurs. Autant dire que la demoiselle ne supportait pas ta manière de voir les choses et les prises de bec furent nombreuses entre vous mais depuis le lycée tu ne l’avais pas revue une seule fois, tu n’avais pas vraiment repensé à la demoiselle non plus. Mais en la voyant devant toi dans ce restaurant, dans sa robe, tu devais avouer qu’elle était magnifique même si elle semblait toujours aussi coincée. Et pourtant, elle t’avait prouvé avec son baiser qu’elle pouvait aussi un peu lâcher prise, qu’il y avait moyen de faire quelque chose à son sujet. Quand tu étais rentré chez toi complètement seul et déboussolé, Lucy n’avait pas tardé à te tomber dessus : « Et ben oncle Harry, on rentre seul ce soir ? » Tu lui lançais un sourire moqueur, tu n’étais pas vraiment d’humeur et te faire taquiner ce soir. « Ca arrive des fois, contrairement à ce que tu penses, certaines filles arrivent à me résister. » Cela attira son attention. Bon, ce n’était pas arrivé souvent et tu étais certain que Lucy serait très intriguée. « Tu t’es fait jeté ? Ca c’est un scoop ! C’était la fille d’internet ? » Tu fis oui de la tête avant de lui dire : « C’est aussi une fille que je connaissais au lycée et disons simplement qu’elle ne m’a jamais porté dans son cœur. » Lucy secoua la tête en riant, tu ne voyais toujours pas ce qu’il y avait de drôle. « Si tu ne te faisais pas non plus passer pour un con aussi, ça aiderait peut-être ton cas. » Voulant changer de sujet de conversation, tu ne pus t’empêcher de lui demander : « Et de ton côté ? Aucun rencart ? » Elle rit à ta question avant de te dire : « Ne t’en fais pas pour moi oncle Harry, je suis une grande fille et je sors demain soir. » Elle te quitta ensuite pour regagner sa chambre et tu te retrouvais comme un idiot dans ta cuisine à penser à Caitlin. Tu ne lui avais jamais porté beaucoup d’attention au lycée mais désormais, tu ne pouvais t’empêcher de remarquer à quel point elle était jolie et ce baiser était loin de te suffire. Cela n’allait rien amener de bon, tu le savais parce qu’au fond tu avais apprécié échanger avec Caitlin. Tu pris donc un bon mug de café avant d’aller enfiler ton uniforme d’infirmier, ton portable venait de sonner pour une urgence, peut-être que c’était une bonne chose que ton rencard ait tourné court car un gros accident venait de se produire et tu allais passer la nuit debout …



Dernière édition par Harry Jones le Dim 29 Déc - 10:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



◭ messages : 134
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 20:41

Ryan, ryan, ryan, c'est un arrivage de bg  :yi: 
Bienvenue  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 179
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 20:46

RYAN :bed: bienvenue :perv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 113
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 20:50

FUCKING !!! Ryan sexy Gosling ! Ce mec est tellement ... KYAAA  :crazy: :crazy: :brill: :brill: :wof: : :wof: : :bave: :bave: :bed: :bed: Garde moi un lien de lamortquituelachapeaudetatayoyo !  :respect: :respect: Bienvenu parmi nous  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 21:07

luna + j'adooore le prénom :brill: et Karen :wof: : Merci beaucoup I love you

floyd + merci beaucoup sexy higginson :perv:  

wolfgang + le pseudo + Keira  :respect: :wof: : Bien sûr que je te garde un lien I love you Merci à toi :brill:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 21:08

Ryan, mon ultime. J'ai même eu un coffret dvds spécial Gosling à Noël  :^^: Bienvenue et bon courage pour ta fiche Harry. I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 21:21

Ohh la grande classe I love you Phoebe :brill: :wof: : Merci à toi :brill: :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



◭ messages : 134
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 21:35

bienvenuuuuuue & bonne chance pour ta fiche.  :crazy:
RYAN, C'EST... GNAAAH. :respect: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 69
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 22:00

Pas touche les gens, il est à moi   Arrow 
Encore bienvenue  :brill: :crazy: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 1772
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Sam 28 Déc - 23:47

La trentaine te va bien bg.
Bienvenue par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Dim 29 Déc - 3:01

GOD RYAN  :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: 
Ce mec, c'est une tuerie !
Superbe choix d'avatar et de scénario ♥️
Bienvenu  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Dim 29 Déc - 8:58

braam + merci beaucoup :brill: 

caitlin + et oui, j'appartiens déjà à quelqu'un :^^: Arrow Merci beaucoup :brill: et me tarde de rp avec toi I love you

sheena + t'as vu ça ? :perv: merci à toi :brill:

jade + j'aime quand on me vénère comme ça Cool What a Face merci ma belle :brill: et Lauren quoi :wof: : :bave: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



◭ messages : 407
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Dim 29 Déc - 12:27

Très belle fiche :brill: J'ai eu de la lecture là :siffle: J'aime beaucoup l'histoire en tout cas ! Bref, je te valide de ce pas, bon jeu avec ton personnage I love you

_________________

    Before they turn the lights out
    When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide, it's where my demons hide. When the curtain's call is the last of all, when the lights fade out all the sinners crawl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   Dim 29 Déc - 13:59

Merci beaucoup :brill:
Et désolé pour la longueur Rolling Eyes Arrow 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: live, laugh and love (harry)   

Revenir en haut Aller en bas
 

live, laugh and love (harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Harry Potter
» Films - La Saga Harry Potter
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» windows live messenger windows defender
» Mezzo Live HD arrive sur Bbox et Mezzo devient gratuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young. :: Once upon a time.-