AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 gonna need a spark to ignite (mika'îl et braam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 134
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013

MessageSujet: gonna need a spark to ignite (mika'îl et braam)   Dim 29 Déc - 18:42


mika'îl et braam

C'était une nuit d'horreur qui se mêlait à l'étrange parfum de l'ivresse. Une nuit qui déposait les tentations à la frontière du possible. C'était la douce pâleur de la lune qui éclairait depuis longtemps déjà la chambre. Tout semblait suspendu dans un vide immense, un instant figé dans l'univers. Au loin, un cri perça subitement le silence glacial. Il avait peur. Il entendait encore résonner, derrière lui, l'horrible fracas de son reflet qui s'était brisé contre le sol de la pièce. Ce soir-là, il avait eu peur de ce qu'il avait vu. La violence s'était insinuée sur son corps dénudé et s'était affirmée à chacun des roulements de son coeur. Son torse, couvert de plaies. Ses yeux, tous vides. Il n'y avait eu que le désespoir qui était parvenu à donner une triste couleur à son regard. Noir, gris, aucune nuance. Son image avait été morte. Alors, dans la lumière sinistre de la pièce, il avait hurlé. Une vision d'horreur le frappa brusquement, ses démons revenaient. Tous. Il se mit à trembler, il attendit un moment. Tandis que des gouttes écarlates se mirent à tomber sur le plancher, il ferma les yeux. Un dessin intérieur lui permettait de ne pas entièrement sombrer dans l'oubli. Du moins, s'en persuadait-il. Devant lui, s'esquissa alors la vague silhouette d'une femme. Il chavira autour d'une flamme scintillante. Les battements de son coeur emplirent la pièce, la flamme se mit à trembler. Ses oreilles bourdonnèrent de fatigue et son corps se raidit. Non, il ne voulait pas. Pas ce soir. Il ne voulait pas tomber dans l'erreur, plus jamais. Un soupir s'échappa de ses lèvres, il essaya d'ouvrir les yeux. Mais il avait peur et il n'arrivait pas à ouvrir les yeux. Il n'arrivait pas, malgré tous ses efforts. Il remarqua subitement que quelque chose lui caressait la main et il sursauta. Il n'était plus cet enfant sauvage, effrayé par son propre reflet, par sa propre ombre, non. Une voix résonna dans son esprit. Si, bien sûr qu'il l'était, il l'avait toujours été. « ta gueule, espèce de fils de pute. » murmura-t-il, aussitôt. Il voulait faire taire ses démons, faire taire ses problèmes. Il aspira l'air, tout autour de lui. Ses poings se crispèrent, il ouvrit les yeux. Son regard se posa sur ses mains. Ses doigts étaient collés par du sang séché. Un peu plus bas, des morceaux de miroir brisés crissèrent sous son poids. Son regard se posa sur l'un d'eux et il resta immobile. Une éternité s'écoula avant qu'il ne reprenne son souffle. Son pied se souleva et se posa sur les éclats de verre avec une force qu'il ne connaissait pas. « pédale. » dit-il. Il jeta un regard à la lampe qui l'éclairait, il la laissa allumée. Lorsqu'il quitta la pièce, le bruit du miroir qui s'écrasait sur le sol résonnait encore à ses oreilles. Comme un cri perdu dans l'infini. 

Il aimait marcher au-delà des ténèbres, là où ses démons ne pouvaient pas le ronger. Il aimait marcher sur le bitume, là où son reflet ne pouvait pas le torturer. Un râle s'échappa de ses lèvres, entrouvertes. Au fond, ils avaient raison, il n'avait pas changé. Lâche, violent, alcoolique, fou. Toujours cette soif d'ivresse. Toujours cette faim de problèmes. Toujours cette lente et terrible brûlure aux yeux. Et il avait toujours cette sensation désagréable aux mains. Il s'apprêtait à faire demi-tour, prêt à abandonner son obsession pour l'alcool, quand bientôt, se détacha devant lui le néon du bar. Il rejoignit l'endroit en quelques enjambés. Pendant trop longtemps, il avait retenu son envie de boire. Il ne pouvait plus attendre une seconde de plus, alors il entra. L'endroit était lugubre, faiblement éclairé par quelques lampes. Pour on ne sait quelle raison, la salle était pleine ce soir-là. Comme à son habitude, Braam resta sur le seuil de la porte pour chercher une cigarette. Une horrible fascination se dégageait de ces gens, mais il était incapable de dire pourquoi. Il trouva finalement une clope dans la poche de sa veste, il l'apporta au creux de ses lèvres et l'alluma. D'un pas lent, il s'avança jusqu'au comptoir. « comme d'habitude. » dit-il, sur un ton autoritaire à la serveuse. À quelques mètres de lui, il vit une jeune femme. D'abord, il l'avait observée. C'était la première fois qu'il la voyait ici, une nouvelle proie à son tableau de chasse. Belle, elle l'était très certainement ; alors il admira quelques instants ses jolis yeux bleus sur ses traits fins, ses lèvres charnues, pulpeuses et son corps fins. D'habitude, il n'aimait pas les brunes. D'habitude, il n'allumait pas non plus sa cigarette s'il n'était pas assis au comptoir. Mais il n'était plus lui-même, pas ce soir, en tout cas. Il s'installa sur le siège voisin et quand la femme sortit, elle aussi, une clope de son sac, engagea la conversation. « du feu, peut-être ? » dit-il calmement. Il lui tendit son briquet, sans attendre sa réponse. Elle le remercia, et alluma sa clope. La serveuse apporta finalement un verre, le sien, et il n'écouta plus la brune, préférant étancher sa soif d'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 77
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013

MessageSujet: Re: gonna need a spark to ignite (mika'îl et braam)   Lun 30 Déc - 17:45