AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (m) Au choix ∆ Kidnappeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 113
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: (m) Au choix ∆ Kidnappeur.   Lun 30 Déc - 13:02

Lucas p². Nom

ft au choix.

► son âge.  trente-cinq ans.
► son groupe. moonshine jungle.
► son boulot. employé de banque.
► son caractère. Lucas est quelqu’un de charmant, poli, déterminé et très obstiné. Il a aussi un tempérament plutôt colérique. Il est très protecteur et jaloux. Il a tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement.
► son histoire. Je ne suis pas très exigeante concernant le passé de Lucas, malgré tout, histoire de vous donner une base et que ça corresponde à mon idée que je me fais du personnage, je vais vous mettre quelques points obligatoires.

→ Mon père s'est tué au volant de sa voiture. J'avais deux ans. Il était saoul, mais ma tante a toujours dit que c'était ma mère qui le poussait à boire. On ne m'a jamais raconté ce qui s'était passé en réalité, je sais seulement que ma mère à disparu peu après et qu'elle m'a laissé à ma tante. Ce qu'elle voulait avant tout, c'était se payer du bon temps.
→ Depuis la semaine de mes vingt et un ans, j'ai joué aux loto. Chaque semaine, je pariais cinq dollars, pas un sous de plus. Cinq ans après j'ai gagné. Le chèque était de soixante-treize mille quatre-vingt-onze dollars.
→ Je connais la jeune fille depuis maintenant 10 ans, dès que je l'ai aperçu en sortant de chez elle, j'ai su que c'était elle, l'unique.
→ Je suis un artiste dans l'âme, un touche à tout, je joue de la guitare, du piano, chante parfois, fait de la peinture et pas mal de photographie.


► avatar négociable ? Je n'ai vraiment pas d'idées d'avatar, mais j'aime beaucoup Jack Nicholson, Christoph Waltz, Daniel Bruhl, Orlando Bloom, Alan Rickman, Ewan mcgregor. Je suis ouverte à toutes proposition.
► pseudo négociable ? Il est totalement négociable, mais j'aime les prénoms originaux.
► mot du créateur.  Bonjour/bonsoir   I love you  déjà si tu passes par cette page c'est que tu es intéressé et je t'aime déjà. Si le scénario t'intéresses et que tu veux rajouter quelques trucs au lien n'hésitez pas à m'en parler et si il y a une question ma boite à mp est grand ouverte, oui oui j'adore qu'on m'harcèle par mp   Bref, si vous prenez se scénario je vous fait pleins de bébés  


L’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts...

Quand elle n'était pas sur un plateau de tournage, je la voyais presque tous les jours, car sa maison était juste en face de l'annexe de la banque. De temps en temps, elle et sa soeur cadette entraient et sortaient, le plus souvent avec des gens - que je ne portais pas dans mon coeur, bien entendu. Quand je pouvais me libérer un moment de mes fichiers et de mes registres, je me mettais à la fenêtre pour regarder dans la rue, par dessus la vitre dépolie, et je l'apercevais. Le soir, je le notais dans mon carnet d'observation. Il m'est aussi arrivé de la rencontrer en ville. Un jour, en faisant la queue à la Bibliothèque, je me suis trouvé derrière elle. Elle ne m'a pas adressé un seul regard, mais, moi, j'ai examiné sa nuque et sa longue natte. Elle avait les cheveux très clairs, soyeux, des cheveux tressés en une natte unique qui lui descendait presque à la taille et qu'elle portait parfois devant, parfois derrière, ou bien en couronne. Un autre jour, un samedi de congé, j'étais allé au Muséum et je suis revenu par le même train qu'elle. Le nez dans un livre, elle était assise à trois rangs de moi, sur le coté. J'ai pu ainsi la regarder tout à mon aise pendant trente-cing minutes ... Chaque fois que je la voyais, il me semblait que je venais de découvrir un papillon d'une espèce rare, duquel il ne fallait s'approcher qu'avec des précautions extrêmes.

Un soir, j'étais comme d'habitude près de la station de métro. Au moment ou la pluie a commencé, je l'ai vue qui montait les marches.Aussitôt, elle s'est mise à courir vers l'entrée principal du métro. J'ai traversé la foule qui grouillait et je l'ai aperçu dans une cabine téléphonique. Quand elle est sortie, au lieu de prendre, comme d'habitude, la rue qui montait chez elle, elle s'est engagée dans une autre. Et brusquement, elle est partie en flèche dans une rue transversale où il y avait un cinéma. J'ai vue tout de suite que c'était l'occasion rêvée, - si personne ne venait à sa rencontre. Dès qu'elle est rentrée dans le cinéma, je suis allé voir combien de temps durait la séance. Deux heures. J'ai pris la fourgonnette pour la garer à un endroit d'où je verrais le cinéma. Elle est sortie seule, -deux heures plus tard exactement. La pluie s'était plus ou moins arrêter ; il fessait presque nuit. Je l'ai vue prendre sa route habituelle. Alors, je l'ai dépassé en voiture pour m'arrêter plus haut, au tournant de la route où elle habitait. Vide, apparemment. Il me fallait donc attendre qu'elle arrive là. J'avais préparé spécialement un sac en plastique. Il était sousu dans une poche d'imper, et j'y avais mis un mélange de chloroforme et de T.C.C, avec un tampon de gaze. Une minute s'est écoulée. Je suis sorti de la voiture et j'ai ouvert un des battants de la porte arrière. Tout allait comme sur des roulettes. Et voilà qu'elle est arrivée. Elle était à vingt mètres de moi, mais elle à pris le tournant sans me voir. Elle marchait très vite. C'est alors qu'elle est arrivée à ma hauteur, en marchant sur le trottoir. Le plus drôle, c'est qu'elle chantait toute seule. J'ai dit :« ▬ Excusez-moi, vous vous y connaisez en chiens ? » Elle s'est arrêtée, surprise : « ▬ Pourquoi ? » a-t-elle demandé. « ▬ C'est affreux, je viens juste d'en écraser un. Il a traversé tout d'un coup. Je ne sais pas quoi faire. Il n'est pas mort. » J'ai regardé à l'arrière de la voiture d'un air très embêté. Et elle : « ▬ Oh, la pauvre bête. » Puis elle est venu vers moi pour regarder. C'est ce que j'attendais. J'ai dit : « ▬ Il ne saigne pas, mais il ne bouge pas. » Quand elle s'est approchée de la porte arrière, je me suis écarté comme pour la laisser voir. Elle s'est penchée, elle voulait se rendre compte. J'ai jeté un rapide coup d’œil sur la route. Personne. Alors, je l'ai attrapée. Elle n'a pas poussé le moindre ci, elle avait l'air éberluée, j'ai pris le tampon dans ma poche et je lui ai collée en pleins dans le nez et dans la bouche. En la retenant dans mes bras, j'ai senti les émanations du mélange ; elle s'est débattue comme une diablesse, mais elle n'avait pas beaucoup de force. Brusquement, elle s'est laissée aller. Elle se serait effondrée si je ne l'avais pas retenue. Je l'ai tirée à l'intérieur, et j'ai refermé la porte. Enfin, elle était mienne.

Extrait de ma fiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) Au choix ∆ Kidnappeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pb pour le choix de la voie
» Choix des itinéraires dans les trajets
» Choix d'un casque
» Choix de fixation du GPS dans la voiture
» mauvais choix de GPS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: we found love.-