AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 lylhan + i hate that i love being with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 407
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: lylhan + i hate that i love being with you.   Lun 30 Déc - 17:32

i told you never to get used to me.


Sur la montre de Nolhan, l'heure affichait très exactement dix-sept heures cinquante sept. Il savait qu'il aurait dû aller chercher Lysea chez elle pour éviter qu'elle soit en retard. Mais non, la jeune brune avait affirmé qu'elle serait là à temps. Malheureusement pour elle, ils s'étaient donné rendez-vous devant le cinéma pour dix-sept heures quarante cinq, elle avait donc une bonne quinzaine de minutes en retard si on faisait le calcul. Comme quoi, il ne faut jamais écouter une femme quand elle vous affirme quelque chose. Nolhan n'allait pas la rater au tournant, c'était certain. Impatient à la fois parce qu'il faisait froid dehors et qu'il voulait entrer au chaud, et à la fois parce qu'il avait envie de la voir, le jeune homme sortit son portable de sa poche et lui envoya un message, qu'elle ne lirait probablement pas si elle était au volant de sa voiture. 'Tu vois, quand je disais que les femmes n'étaient pas ponctuelles .. Tu as quinze minutes de retard. Tu es irrécupérable.' Bien évidemment, c'était de l'humour, et il savait très bien qu'elle allait le prendre comme tel. Après tout, quand ils ne se voyaient pas, les messages par portables étaient quotidiens. Comme s'ils ne pouvaient pas se passer de l'autre une seule journée. Nolhan se rendait bien compte de ça d'ailleurs. Il voyait bien qu'au fils des années, il s'était attaché à elle comme il ne s'était jamais rapproché avec une autre. Elle était la personne avec qui il avait le plus de complicité, la personne qui savait probablement tout de sa personne, bien qu'il s'efforçait toujours de garder un peu de mystère. Elle était celle qui l'intéressait le plus, celle pour qui il se tapait sans râler quatre ou cinq heures de shopping par mois, juste pour passer du temps avec elle. Oui, ils étaient extrêmement proches. Peut-être trop. Sûrement trop. Nolhan s'en rendait compte: il la désirait. S'il apprenait qu'elle avait passé la soirée avec un autre homme, il était jaloux. Quand ils sortaient en boite, il ne pouvait pas s'empêcher de la regarder, tellement elle était belle dans ses robes. Mais malgré toutes ces choses, le jeune Blackburn ne voulait pas d'une relation avec elle. Il ne voulait pas franchir le pas. Il se disait que les relations durables n'existait pas, alors il ne voulait pas bousiller sa relation presque fusionnelle avec Lysea en sortant avec elle. Ça serait tout gâcher. Il aurait bien trop peur qu'elle ne veuille plus le voir une fois que leur couple aurait flanché; il tenait bien trop à elle.

C'est quelques minutes après qu'il ait envoyé le message que la brune fit finalement son apparition. Elle était bien habillée, belle à souhait. Comme d'habitude. « Heureusement que je suis patient. » lui dit-il d'entrée pour la taquiner sans même la saluer, avant de finalement la prendre brièvement dans ses bras. Patient, patient.. Il lui avait tout de même envoyé un message pour qu'elle se bouge les fesses, mais ça, Nolhan semblait l'oublier bien vite. « On entre ? » Sans attendre la réponse de la belle Hawkins, Nolhan passa la porte d'entrée puis se dirigea directement vers le guichet. Il acheta deux places pour aller voir le deuxième volet de Hunger Games, et une fois fait, il donna un ticket à Lysea pour quand elle passera devant le garde du corps qui attendait devant les marches qui menaient aux salles de cinéma. « Je me rappelle même plus ce qu'il se passe dans le un. » déclara-t-il ensuite à Lysea, qui avait insisté pour qu'ils aillent voir ce film. Nolhan lui, avait aimé le premier volet, du moins de ce qu'il se rappelait. Mais s'il allait voir le deuxième, c'était principalement pour passer du temps avec Lysea.

_________________

    Before they turn the lights out
    When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide, it's where my demons hide. When the curtain's call is the last of all, when the lights fade out all the sinners crawl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 25
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   Mar 7 Jan - 23:23

Tu marches à vive allure dans cette rue, il fait froid, refermant ton blouson, tu observes l'heure sur ton portable. Peut-être bien que tu as pris ton temps pour te préparer, ou peut-être bien que tu t'es laissé surprendre par le temps, tu ne t'étais pas aperçue de ton retard. Attrapant les premiers vêtements propres qui traînait dans ton armoire, tu ne t'étais pas préparée de façon à plaire, comme tu le fais si souvent. Nolhan a beau être ton ami et rien de plus, mais tu te comportes de plus en plus comme étant la jeune femme cherchant à plaire au sexe opposé, de plus en plus avec ton ami, ce qui est étonnant, toi qui a si souvent pensé ne plus agir de la sorte pour qui que ce soit, Nolhan devait probablement faire exception à la règle et non pas seulement dû au fait qu'il te plait de plus en plus.. Tu te mets à ricaner seule dans la rue, secouant ton visage de gauche à droite comme pour te sortir ces pensées de la tête, c'est étrange de replonger dans ce comportement, ressentir ces choses qui 'ont tant faites souffrir par le passé. Ton téléphone vibre, plongeant la main dans la poche de ton manteau, tu sors l'appareil pour lire l'sms. Tu ris automatiquement, tu accélères un peu plus le pas, tu n'aimes pas temps que ça de le faire attendre. En sortant de ton appartement tu avais eu la folle idée d'arpenter les rues dans ce froid pour le rejoindre, après tout, ce n'est pas si loin... grave erreur, tu perdais du temps, mais tu avais eu besoin de te changer les idées avant de passer la soirée en sa compagnie.

Tu arrives enfin sur place, ton regard capte aussitôt ton ami. Vos regards se croisent, aussitôt un large sourire pris place sur ton visage, ainsi est ta réaction chaque fois que tu le vois, un sourire béat à la limite ridicule. Tu t'avances vers lui, lui rend son câlin tout en rigolant « Excuse-moi, j'ai fait au plus vite pourtant » Si ta voiture ne s'était pas retrouvée au garage tu aurais fait l'effort de prendre le véhicule pour le rejoindre au plus vite. Vous entrez alors dans le cinéma, prenant les places, tu défais un peu ton manteau, il fait bien meilleur à l'intérieur « Pas trop frigorifié? » Il avait attendu dehors durant de longues minutes, c'était un peu de ta faute, mais bon, c'est pour la bonne cause après tout! Vous vous avancez en direction du stand sucreries, pas de séance cinéma sans popcorn après tout! Cela ne t'étonne pas quand il t'avoue avoir oublié à quoi ressemble le premier volet d'Hunger Games « Peu étonnant, petite tête que tu es » Ton regard se pose sur le jeune homme, tu le bouscules de façon amusée, simple taquinerie de ta pars, il y est habitué, c'est souvent ainsi entre vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 407
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   Lun 13 Jan - 18:53

i told you never to get used to me.


Lysea et Nolhan avaient été des amis très vite. Ils s'étaient tout d'abord vu à une soirée, puis à une autre, puis ils s'étaient échangés les numéros, puis il s'appelaient de temps en temps, puis régulièrement. Tout ça, pour en arriver ici. Ils s'entendaient super bien, à merveille même. Nolhan pouvait facilement dire que la jeune Hawkins était sa meilleure amie. Oui, il pouvait le dire, mais il ne le faisait pas. Une chose le lui empêchait, une toute petite chose de rien du tout, qui pourtant semblait prendre de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure que les années passaient. Il avait des sentiments. Pas de simple sentiments d'ados en chaleur, non. De vrais sentiments, ceux qui vous travaillent jour et nuit et qui vous empêchent de dormir. Il pensait à elle autrement qu'en tant qu'amie. Il pensait à elle dans ses bras ... à elle dans ses draps (a) Mais Nolhan ne cherchait pas à se mettre en couple avec elle. Il avait des sentiments certes, mais qu'en serait-il dans un mois, s'ils se mettaient ensemble? Qu'en serait-il dans deux mois? Trois mois? Un an? Ils allaient se séparer, et arrêter de se parler à jamais. Il le savait, il en était certain. Les relations ne duraient pas. Ou alors difficilement. Au final, aucun des deux ne finirait heureux, alors autant ne rien faire. Oui, Nolhan était certain que rester dans son coin, cacher ses sentiments, était le meilleur des moyens. Mais peut-être se trompait-il ...

Bref, dehors, dans le froid, le jeune homme vint finalement arriver son amie devant ses yeux. Elle était énervante tellement elle était belle, il allait encore fantasmer sur ses yeux, ses cheveux, son corps tout entier toute la soirée. Ne pouvait-elle pas s'habiller comme une clocharde le temps d'une soirée? Ça serait tout de suite plus facile à gérer pour le jeune Blackburn. Bref. Il prit Lysea dans ses bras en guise d'accueil, ne pouvant s'empêcher de lui faire une remarque par la suite sur son retard. Après tout, il se les gelait depuis de nombreuses minutes maintenant, alors il avait le droit de râler un petit coup. « Mais oui bien sûr, je suis sûr que t'es parti le plus tard possible pour pas arriver la première. » Nolhan avait des doutes quant à la sincérité de son amie, mais il ne lui en voulait pas, après tout elle n'avait peut-être pas envie de se faire gronder. Les deux jeunes rentrèrent finalement dans le bâtiment, Nolhan achetant directement les places au guichet. « A ton avis? » dit le jeune homme en réponse à Lysea, lui touchant le bras avec la main, de sorte qu'elle sente à quel point il avait froid. La lâchant, il la bouscula à son tour. D'accord, c'était une petite tête, mais bon. Elle devait être contente qu'il vienne rien que pour elle, quand même ! Passant à côté du stand de confiseries, Nolhan jeta un regard vers son amie. « Tu veux quelque chose? » La connaissant, elle avait envie de dévaliser le stand.

_________________

    Before they turn the lights out
    When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide, it's where my demons hide. When the curtain's call is the last of all, when the lights fade out all the sinners crawl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 25
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   Lun 20 Jan - 20:50

L'amour, l'amour, l'amour, on finit par s'y perdre tous un jour ou l'autre. On se laisse éprendre par le tourbillon infernale qu'est la vie à deux. On tombe amoureux, la vie est bielle, il y a des hauts et des bas, puis on souffre. Un éternel recommencement pour toi. Aujourd'hui? Cela ne t'es même pas permis d'éprouver quoi que ce soit, avant cela, tu préférais tourner autour des uns des autres, jouant les petites femmes fatales, une charmeuse de serpents ou plutôt d'hommes. Jusqu'au jour où il est entré dans ta vie, maintenant, ça te travaille. Tu ne pensais pas éprouver cette chose au fond de ton estomac et pourtant, chaque fois que ton regard se posait sur Nolhan, tu en avais le souffle coupé. Il te fait un effet... que tu n'arrives toi-même pas à décrire, mais c'est une sensation étrange, non désagréable... Mais qu'est-ce que tu penses? Désagréable, désagréable désagréable, il faut retenir cette définition dans ta petite tête, sinon, encore une fois, tu te laisseras surprendre par les relations de couple et à la fin... que se passera-t-il? Coeur en miette... défaitiste, peut-être bien, mais avant tout, une petite âme brisée.

Ton regard se pose sur le grand brun, il est bien plus grand que toi, il te fait relever la tête afin que tu puisses croiser son regard ténébreux, un frisson te parcours le corps, son pouvoir hypnotisant... mais aussi cette main frigorifiée qu'il venait de poser contre ton bras. Voilà le drôle d'effet, tu te surprends à t'imaginer venir te poser contre lui, comme si tu espérais que ta chaleur naturelle allait le réchauffer.. ô toi petite peste qui a osé le laisser poireauter seul dans ce froid. Sans t'en rendre compte, ton corps s'était collé contre le sien... mais que fais-tu au juste? Pour rattraper le coup, tu fais semblant de le bousculer comme le ferait un pote à un autre par taquinerie, hop ni vu, ni connu, il n'y voit que du feu et pourtant, dans ta tête tu t'es bien imaginée des choses.. son souffle chaud contre ta peau, ses mains cherchant un coin de chaleur contre ton corps et... on arrête là, sinon tes pensées finirons vite par virer en film érotique de petite minette en manque... Peut-être est-ce ça le problème, le manque... manque de tendresse, d'un homme pour te couvrir de baisers. Si seulement cet homme homme pouvait être Nolhan. Juste pour cette pensée, tu t'éclaterais bien le crâne contre cette poutre à ton côté afin de te remettre les idées bien en place comme il faut!

Vous arrêtant devant ce stand de sucreries, ton regard s'illumine, l'appel du sucre, il compensera ton manque de bisous et enterrerons tes pensées déplacées, quoi que ça c'est moins sûr. Chose simple, fermer les yeux et ne plus le regarder. Tu aurais l'air maligne à t'adresser à lui, paupières closes, plus neuneu tu meurs! Depuis quand un homme peut te rendre ainsi? Bon c'est vrai, un homme a toujours eu tendance à déstabiliser nombreuses femmes les rendant alors complètement tebé... oh non, voilà que tu entres dans ce même stéréotype. Achevez-la maintenant! « Pas de cinéma sans popcorns » Ton regard se pose aussitôt sur la petite jeunette là pour servir les clients, quelle taille de pots? « Le plus gros que vous avez » Duh! N'est-ce donc pas évident? Par la même occasion, tu demandes un coca, petit cette fois-ci, tu serais sinon capable d'avoir une envie de faire pipi en plein milieu du film... emmerder les gens afin de passer pour trouver la sortie n'est pas dérangeante pour toi, c'est surtout louper une partie du film qui te fait plus chier. Une fois tout choisi, payé, en main. Les deux jeunes gens se dirigèrent dans la salle obscure, les petites lumières au sol te guidèrent jusqu'à la salle, heureusement, sinon tu aurais été du genre à te péter la gueule en loupant une de ces petites marches à l'entrer, c'est quoi leur kiffe? Péter la jambe de leur client? Bande de dangereux « En haut? Ou Plus bas? » Demandes-tu en te tournant vers Nolhan, lui laissant le choix de l'emplacement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 407
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   Mar 21 Jan - 22:19

i told you never to get used to me.


Au fond, Nolhan en était fou. Il était fou de ses yeux. De ses cheveux. De son odeur. De la façon dont elle souriait. De la moue qu'elle faisait quand elle était vexée. De son rire. De ses pleurs. De sa manière de lui parler, de le toucher, de l'écouter. Il était fou d'elle, de toute ce qu'elle représentait. Il ne se l'avouait qu'à demi-mot, mais le fait est qu'il ne pouvait pas se passer d'elle, de sa présence. Il avait un besoin constant de la voir et de lui parler. Comment faisait-il pour lui résister? Ça, il l'ignorait. S'il n'écoutait pas ses propres principes, il lui sauterait dessus. Lui dirait à quel point il l'apprécie, à quel point il ne veut pas rester son ami, mais être la personne qui la comble. Mais non, il restait dans son coin, refoulant son attirance en la traitant comme si elle n'était qu'une amie voir une meilleure amie. Non, il ne voulait pas que leur relation en reste là. Mais il ne voulait pas non plus détruire cette 'chose' qu'il avait avec elle, et il était persuadé que lui avouer qu'il l'appréciait gâcherait tout. Alors il se tenait à l'écart de ses propres sentiments. Il se cachait sous le rôle du bon pote, sous le rôle de celui qui emmenait son amie boire un café, passer une soirée dans un bar ou voir un film au cinéma. Ça ne lui convenait guère, mais il n'avait pas le choix. Il était persuadé qu'entre elle et lui, ça resterait de l'amitié pure et dure.

Lysea était là, à côté de lui, aussi belle que toujours - peut-être plus ? - arborant son plus joli sourire. Nolhan fantasmait presque à chaque fois qu'il la regardait dans les yeux, c'est bien pour cela que ces derniers temps, il évitait de la fixer trop longtemps. Parce qu'il savait qu'il n'était pas très loin de faire une connerie. Il avait cependant touché son bras, mais l'avait bien vite retiré après s'être rendu compte de ce qu'il faisait. Certes, il l'avait prit dans ses bras pour lui dire bonjour, alors lui toucher le bras ne devrait pas être si grave. Mais ça l'était pour Nolhan. Enfin, il aimait la toucher - bien évidemment - mais s'il y prenait trop goût, il savait qu'il ne saurait s'arrêter. « Grosse bouffe. » déclara Nolhan après que la jeune femme ait répliqué qu'elle voulait du pop-corn. Il la suivit alors jusqu'au petit stand à côté de la caisse, et ne put s'empêcher d'éclater de rire lorsqu'elle demanda le plus gros pot à la vendeuse. « Mon Dieu, mais ... tu vas plus rentrer dans le siège si tu bouffes tout ça ! » la taquina-t-elle avec un large sourire, avant de commander à son tour une cannette de coca, sachant pertinemment qu'elle le laisserait lui voler quelques pop-corns s'il lui demandait gentiment (a) Finalement, les deux jeunes se rendirent jusqu'à leur salle de cinéma puis entrèrent dans le noir total. Enfin presque total - les marches étaient entourées de lumières rouges et l'écran diffusait déjà des pubs -. « En haut ? » proposa le jeune homme avant d'aller jusqu'au rang le plus en haut, et de choisir les places bien au milieu qui, grâce à Dieu, étaient encore libres. Nolhan s'assit, et piqua d'entrée une poignée de pop-corn du pot de sa Lysea. « Je t'aide à ne pas grossir, Lyz' » dit-il avant qu'elle ne le fâche. L'homme porta ensuite son regard sur le grand écran, et regardait les bandes d'annonces des films qui n'allaient pas tarder à sortir.

_________________

    Before they turn the lights out
    When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide, it's where my demons hide. When the curtain's call is the last of all, when the lights fade out all the sinners crawl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 25
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   Mar 28 Jan - 21:26

Garder son calme, paraître tout à fait à l'aise avec lui, ce qui a toujours été le cas en fait, sauf dernièrement où tes sentiments se sont amplifiés. Tu lui souris, mais il a fallu qu'il te touche pour que tu perdes pieds. Oui, il t'a câliné tout à l'heure à l'entrer, cela avait fait son petit effet, comme chaque fois où il pose ses mains contre toi. Tu en perds la tête, tu fermes les yeux, te retenant de faire une chose qui pourrait le choquer. Sauter sur ses lèvres. Tu en as si souvent rêvé après tout, il t'es arrivé même d'en fantasmer, mais... ceci est une information que tu allais garder pour toi. Tu l'observes de haut en bas, il est terriblement séduisant, comment ne pas avoir pour cet homme des pulsions telles que celle-ci? Impossible, sauf si ce n'est pas votre type, en tout cas, c'était clairement ton type. Et si tu lui avouais? Non, il prendrait ses jambes à con cou, ou bien il te dirait probablement que tu n'es rien de plus qu'une amie à ses yeux, le gros vents qui brise le coeur au passage. Pourquoi faut-il que l'amour soit parfois si compliqué? Cela va te rendre dingue, il va finir par te rendre dingue, enfin, si ce n'est pas déjà le cas.

Tu te diriges vers le stand confiseries, que tu dévalises bien évidemment, toi qui a toujours faim pour ce genre de cochonneries, mais qui peut résister à cela? Pas toi. Tu te prends une boisson pour accompagner le tout, tu sais d'avance que tu auras une petite soif. Il te taquine, tu grimaces en lui tirant la langue, pour qui il se prend? Ton popotin est très bien! Tu prends tout de même le temps pour poser tes yeux dessus, comme pour t'assurer qu'il n'a pas doublé de volume depuis la dernière fois, c'est vrai, avec toutes les sucreries que tu ingurgites, c'est fort possible. « T'es jaloux, car tu as le cul plat » Tu en profites même pour lui regarder le derrière, tu cherchais surtout quelque chose pour attaquer à ton tour, mais en regardant son derrière tu fus étonnée « Ou pas tant que ça au final » Et c'est à la suite de ces propos que tu te rends enfin compte que tu mates sans discrétions ses fesses. Tu rigoles alors, surtout parce que tu es gênée, on ne regarde pas les fesses de son ami voyons! Tu cales aussitôt ta paille entre les lèvres et tu aspires un peu de ta boisson. Tu te diriges ensuite à toute vitesse dans la salle, tu voulais enterrer ces propos plus ou moins déplacés, tu lui demandes alors où il désire s'installer. En haut, bon choix, se placer en bas ne fait qu'exploser les yeux. Tu t'installes sur le siège, Nono à côté de toi, tu tapes contre sa main lorsqu'elle vient se perdre dans ton pop-corn, tu lui lances un de tes petits regards menaçant, mais dans la pénombre il n'y voit rien « Tu pourrais quand même demander l'autorisation » Non, tu sais d'avance que s'il désire t'embêter, il ne le fera pas. Tu émets un petit ricanement, le bouscule une nouvelle fois de l'épaule. Le film commence, ton regard se porte sur le grand écran, tu es passionnée par le film, enfin les fois où ton regard ne se pose pas sur ton ami. C'est plus fort que toi, serais-tu en train d'en devenir totalement accro? Non, non, non. Tu manges alors pop-corn sur pop-corn, comme si le fait de manger aller t'empêcher de poser ton regard sur lui, ou même de penser à lui, mais difficile de ne pas faire attention à-lui alors que vos bras se frôlent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: lylhan + i hate that i love being with you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

lylhan + i hate that i love being with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: west side phoenix. :: Phoenix Movie Times-