AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Every saint has a past and every sinner has a future

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Every saint has a past and every sinner has a future   Mer 1 Jan - 21:56

ton caractère ∆ impatiente, elle veut tout tout de suite, elle déteste attendre et ira voir ailleurs si elle n'a pas ce qu'elle veut lorsqu'elle l'a demandé. Égoïste parce qu'elle aime bien servir ses propres intérêts avant les autres, mais ça, c'est la vie qui lui a apprit. Chacun vit pour soit et pas pour les autres. Après tout, tout le monde (ou presque) à au moins un bras, une jambe, un cerveau et une main. Soit, chacun peut se débrouiller seul. Mais bon, avec certaines personnes très proches d'elle, il lui arrive de...Disons, de partager. Rancunière dans le sens où elle n'aime que passionnellement. Il n'y a pas de demi-mesure. Donc forcement, quand tout s'arrête, elle se sent trahie. Un peu la même sensation qu'un couteau en pleine poitrine. Protectrice, elle prend toujours soin des personnes qu'elle aime. Et même si elle est assez lunatique ce qui vaut des grand m***de en pleine tête quand on ne s'y attend pas, elle tient à sa famille et certains amis proches et elle n'hésiterais pas à s''attaquer à quiconque leur ferait du mal. Elle ne s'attache pas vite parce qu'elle ne veut pas être déçu et puis il faut aussi avouer qu'elle a du mal à accorder sa confiance. Et puis il vaut mieux qu'elle ne s'attache pas trop vite étant donné qu'elle aime passionnément. Sa poserait un léger problème sinon. Perfectionniste, elle aime que les choses soient bien faites et jusqu'au bout. Ce qui peut lui valoir quelques excès de colère parfois. Caractérielle dans le sens où elle a un fort caractère. Intolérante, beaucoup de chose l'agace et elle ne se retient pas de le faire remarquer. Impitoyable, lorsqu'elle veut quelque chose elle fait tout pour l'avoir peu importe par quel moyen. Malheureusement, les mauvais tours de la vie l'ont rendu comme ça. Réfléchie, elle n'agit jamais sur un coup de tête. Elle réfléchie toujours aux conséquences de ses actes et leur portée. Troublante. Sa manière de parler, de s'exprimer, sa maturité assez élevé pour son âge trouble souvent les autres. Troubler les hommes fait aussi partie d'un de ses petits talents. C'est une façon d'en découvrir plus sur leur personnalité. Ambitieuse elle imagine le mieux pour son avenir et fait tout et fera tout pour avoir une bonne situation et par elle même. Autonome elle sait se débrouiller seule. Très observatrice elle remarque souvent les mimiques, les défauts, les points faibles et forts des autres même en ne les connaissant à peine. Dynamique, elle aime bien faire les choses vites et bien sûr bien. Elle ne supporte pas les gens mous. Terre à terre, elle ne croit qu'à ce qu'elle voit. Attentionnée. Oui, parmi tous ses défauts elle est tout de même à l'attention des personnes qu'elle aime. Réceptive aux autres. Ceci accompagne son sens de l'observation très aigu, elle remarque souvent les problèmes des autres et elle aime leur proposer son aide. Elle sait être à l'écoute des autres sans pour autant jouer l'assistante sociale. Franche, c'est sûrement une des ses plus grandes qualités. Qui peut parfois lui jouer des tours. En effet elle se montre très franche et dit toujours tout ce qu'elle pense des autres, même les choses qui peuvent s'apprêter blessantes. C'est sa nature elle ne sait pas cacher la vérité aux autres ce qui lui a valu de perdre bon nombre d'amis. Mais après tout, s'ils leur en faut si peu pour les faire fuir, c'est qu'ils n'étaient pas vraiment son ami.

ton histoire ∆ Melvina a grandi à La Nouvelle-Orléans et on ne peut pas dire qu'elle a eu une enfance très heureuse. En effet, ses parents qui n'étaient pas très fortunés ont été assassiné alors qu'elle n'avait que 10 ans. Melvina faisait souvent des crises d’angoisses et cela parce qu'elle ne supportait pas le noir. Mais ses parents ne pouvait pas se permettre de lui laisser la lumière allumée. Du moins ils auraient bien aimé, mais il n'en avait pas les moyens. Puis il leur était impossible de laisser les voler ouvert. Le quartier était trop risqué pour se le permettre. Alors, quand ses crises se déclenchaient, Mel était autorisé à sortir s’aérer dans l'arrière cours qu'ils possédaient. C'était minuscule certes, mais c'était à l'air libre et là au moins elle ne risquait rien. Cette nuit là une nouvelle crise d'angoisse c'était déclenché pour Mel. Elle était allé au salon vérifier si ses parents étaient encore debout, mais malheureusement non. En regardant la pendule elle avait remarqué que celle-ci affichée 23h57. Autrement dit, aujourd'hui elle s'était réveillé plus tard que d'habitude. Elle était fatiguée alors, elle s'était empressée d'aller dehors pour que la crise s'arrête au plus vite et qu'elle puisse rejoindre son lit bien douillé. Seulement, pas moins de 3mins plus tard, des inconnus avaient envahi la maison. Elle avait vu une lumière s'allumer et dans la seconde qui avait suivi sa mère avait lâché un effroyable cri. Cri que Mel n'oublierait jamais. Quand la lumière s'éteignit Mel senti une larme couler le long de sa joue. Cette fois s'en était fini. L'effroyable cri qu'avait pousser sa mère laisser entendre qu'elle avait vu quelque chose d'horrible, quelque chose qu'on ne peut voir et ressentir qu'une seule fois dans sa vie : Le moment fatidique où l'on se retrouve en face de son assassin, celui qui nous ôteras la vie si vite que le son sera à peine sortie de notre bouche plus d'une seconde. Mais cette peur est si intense que tout le monde peut entendre ce cri même s'il ne dur que quelques secondes. Et Mel savait à ce moment précis qu'elle ne reverrait plus sa mère, et très certainement son père qui se trouvait à seulement quelques centimètres d'elle. Mais pourtant Melvina n'avait pas réussit à se relever, comme si des racines la maintenaient au sol. Et quand le calme était revenu elle avait soudainement pensé à Max, son petit frère. Il n'avait que 5 ans et encore toute la vie devant lui. Il était si beau, si adorable, n'avait aucune méchanceté et possédé déjà un grand sens de l'humour. Qui voudrait faire du mal à un petit garçon si inoffensif? Mel avait envie de se lever, de courir aller le chercher, mais au moment où elle allait se lever, un homme ouvrit la fenêtre et scruta tout ce qui se trouvait autour de lui à la recherche de quelque chose ou plutôt de quelqu'un. Ils avaient dû voir son lit vide, ils savaient qu'il y avait quelqu'un d'autre qui se trouvait dans la maison habituellement. Puis soudainement un autre homme avait rejoint le premier et dans le silence de la nuit, Melvina se souvient avoir entendu “Pet', je crois que les voisins ont été réveillé par le cri, on ne devrait pas trop trainer là !”. Quand l'homme était partie, un sentiment de haine avait envahie Mel. Et là, dans le silence de la nuit noire seul le mot "lâche" lui était venu à la tête. Et, d'une incontrôlable rage, elle s'était levée tout en continuant de prononcer ses 6 lettres “lâche, lâche, lâche...”, elle avait rejoint la petite maisonnette pour se diriger dans la chambre qu'elle partageait avec Max et là, sans même allumer la lumière, la lune lui avait permis de le voir. Là étalé sur le lit elle ne pouvait distinguer qu'une partie de la scène d'horreur qui s'offrait à elle, mais c'était déjà bien assez. Trop pour elle, elle lâcha qui cri strident qui devait sûrement avoir réveillé tout le quartier. Mais ce cri était sans doute le pire que l'on puisse entendre dans toute une vie. Il exprimait tellement de choses à la fois qu'il en était presque impossible à décrire. C'est comme si on lui avait arraché une partie d'elle même, comme si on avait ouvert sa poitrine et que l'on s'était saisie de son cœur. La haine et la rage étaient encore trop présentes pour lui permettre d'exprimer sa tristesse avec des sanglots. Mais là, à genoux aux côtés de son défunt petit frère elle eu le temps de jurer une chose avant qu'elle entende soudainement de gros pas venir vers elle et qu'on l'assommer avec je ne sais quoi.

Lorsqu'elle avait ouvert les yeux elle s'était sentie revenir de loin. Dans la pièce où elle se trouvait, on ne pouvait voir que deux lits. Dans son lit voisin, on pouvait admirer un petit garçon. Avec à ses côtés une jeune femme blonde plutôt jolie. Quand à elle, en se retournant de son côté elle avait remarqué que personne ne se trouvait à son chevet pour lui dire ce qu'elle faisait. Puis soudainement la porte s'était ouverte laissant entre-voir une jeune femme brune habillé d'une blouse verte. Lorsque Mel avait croisé son regard, la jeune femme lui avait sourit et avait aussitôt disparue se contentant de laisser la porte entre-ouverte. Puis quelques minutes plus tard, un grand homme en bleu arriva dans la pièce accompagné de la même jeune fille que tout à l'heure. A peine lui avaient-ils adressé un bonjour, que Mel leur demanda ce qu'elle faisait là, allonger dans se lit avec cet espèce de fil transparent accroché à son bras. Les deux jeunes gens échangèrent un regard avant que la femme ajoute en première que Mel avait été victime d'un petit accident. Ce à quoi l'homme qui devait être médecin avait ajouté que Mel allait très bien. Il avait touché à deux trois petites choses avant de repartir aussi vite qu'ils étaient venu en parlant suffisamment bas pour pas que Mel ne puisse ne les entendre. Et au moment même où ils passèrent devant la femme qui se trouvait à côté du petit garçon pour quitter la pièce, celle-ci releva la tête en direction de Melvina. Peut-être avait-elle entendu ce qu'ils avaient dit, sûrement d'ailleurs, mais de toute façon Mel s'en fichait. Ce qu'elle voulait elle s'était sortir d'ici. Elle avait alors regardé la femme, qui avait toujours le regard posé sur elle, et avait lâché “Si vous savez comment on sort d'ici j'aimerais bien que vous m'aidiez, si vous voulais m'aider j'ai même de l'argent chez moi, dans ma tirelire. J'ai économisé pendant pas mal de temps pour en avoir autant, mais si c'est pour sortir de cette endroit je peux faire un effort pour les dépenser”. La jeune femme lui avait alors sourit et lui avait lancé avec calme “Garde ton argent pour te faire plaisir ma chérie, je suis sûre que tu sortiras bientôt d'ici. Seulement, comme mon fils Colin, les médecins ont dû juger qu'ils étaient encore trop tôt”. Cette dame lui avait parlé comme jamais personne ne l'avait fait. D'un tempérament très posé, son calme avait l'effet d'une bactérie très contagieuse. Les quelques mots qu'elle avait prononcé avait soudainement apaisé Mel qui se trouvait maintenant si paisible. Puis, elle se sentie submergée par la fatigue.
Chaque jour Mel se demandait quand elle allait quitter cette chambre et heureusement, chaque jour cette dame qui venait rendre visite à son garçon parlait avec elle. De tout et de rien comme si elles s'étaient toujours connues. Cette dame intriguait Mel, pourquoi elle se sentait si bien avec cette femme et pourquoi sentait-elle quelle pouvait tout lui dire, alors que pourtant son visage lui était complètement inconnu?
Puis un matin elle se réveilla et il avait disparu, comme s'il n'avait jamais été présent. Au fond, Mel ne savait même pas pourquoi il était là. Si lui n'était plus là, sa mère non plus ne reviendrait pas. Au fond Mel l'aimait déjà bien cette femme, et ces visites comblaient un peu ces journées qu'elles trouvaient atrocement longues. Les jour passaient et Mel ne savait toujours pas quand est-ce qu'elle pourrait sortir d'ici. Puis un matin, elle s'était réveillé et elle avait trouvé ses affaires bien pliées sur une chaise. Autrement dit, elle allait enfin pouvoir sortir d'ici. Et peu après, une infirmière ne tarda pas à débouler dans sa chambre pour lui prévenir qu'elle était libre pour le moment et que quelqu'un allait passer la chercher.
Lorsque Mel vit le visage de la personne qui venait la chercher, elle sentie en elle une joie intense accompagnée d'un mouvement de panique. Joie parce qu'elle se disait soudainement que cette femme avec qui elle avait parlé tous les jours durant deux semaines devait être sa mère, mais aussi panique parce qu'elle ne la reconnait absolument pas. Elle savait qu'elle l'avait vu à l'hôpital, mais avant cela elle ne se souvenait de rien la concernant.
Puis elle l'avait ramené, la jeune femme continuait à lui parler, mais Mel n'écoutait pas, elle était bien trop absorbée par ce qu'elle voyait devant elle. Cette ville si immense quelle n'avait pas l'impression de connaître. En regardant les building, le désert au loin, aucun souvenir ne lui revenait. Puis, arrivé devant le portail d'une grande propriété, la femme avait dit à Mel qu'elles étaient arrivé à la maison. Dans cette immense maison avec un immense parc marqué d'un muré qui devait mesurer pas loin d'un mètre cinquante. On aurait dit comme un château. Une fois rentré à l'intérieur, la femme lui avait présenté ce qui semblait être une domestique et avait ensuite demandé à cette dernière d'aller chercher les valises à la voiture et de les lui apporter dans sa chambre. Puis, la femme avait conduit Mel jusqu'à une chambre qui aurait pu être celle d'une princesse. Derrière une grande fenêtre, l'on aurait pu apercevoir la ville entière. C'était tout ce dont rêvait une petite fille, mais pourtant Melvina avait envie de pleurer. Elle ne reconnaissait rien de tout ça, elle se sentait perdu ici. Et personne ne lui avait expliqué pourquoi elle était là.
Bien plus tard, lors d'un dîné, alors qu'elle s'était presque habitué à ce nouvel habitat, on lui avait annoncé qu'elle avait victime d'un accident qui lui avait fait perdre la mémoire. Et, par bêtise, Malvina l'avait cru. Elle s'était fait à l'idée de se foyer qui lui paraissait si nouveau, à son frère plus âgé qu'elle de deux ans, à cette femme qui était visiblement sa mère et à l'homme qui l'accompagnait, son père. Pourtant, elle avait toujours ce vide en elle, comme si il lui manquait quelque chose. Et pas matériellement, elle est était sûre et certaine. Ça devait se trouver au niveau affectif, il faut dire que sa mère n'était pas très câline, les câlins étaient assez mal vu dans ce monde. Un peu comme une honte, ils les appelaient "les choses que ne font uniquement les personnes de la rue", il suffisait de dire cela et tout le monde comprenait. Et bien que certaine fois elle en mourait d'envie, le problème ne venait pas de là. Elle avait l'impression que depuis son départ de l'hôpital qui datait déjà de plusieurs années, elle avait égaré une part d'elle même. Comme si elle n'arrivait pas à se séparer d'un amour très fort. Comme si l'on perdait son âme-sœur sous nos yeux. Ou encore comme un drogué en manque de son essentiel. C'était un peu étrange comme comparaison, mais cela y ressemblait de près.

Et maintenant, assise dans se fauteuil brodé main d'une valeur qui doit s'approcher des 5000$, elle repense à tout ça, âgé de maintenant 19 ans elle vient d'apprendre pourquoi, pendant tout ce temps, elle s'est sentie si étrangère à cette famille de milieux bourgeois. Seulement maintenant, la personne qu'elle a prit pour sa mère pendant tant d'année n'est qu'en réalité que sa mère adoptive. Pendant toutes ces années elle a fréquenté toutes ces personnes plus fausses les unes que les autres, elle a eu le droit aux meilleures écoles, ces amis étaient uniquement du même milieu qu'elle. Pendant que Max et ses parents la contemplait d'en haut. Après que sa mère adoptive ce soit mit à lui raconter d'où elle venait avant l'hôpital et pourquoi elle y était, elle ne l'avait plus écouter parce que tous les souvenirs avaient refait surfaces comme si elle y était encore. La minuscule maison à La Nouvelle-Orléans, son école primaire, et puis ses parents et Max cette fameuse nuit où sa énième crise d'angoisse l'avait sauvé de ces bourreaux. Le corps de son frère couvert de sang gisant sur le sol éclairé par la pleine lune haut dans le ciel...et cette phrase qu'elle avait prononcé accompagné de sanglots “Je te vengerais Max, je retrouverais ceux qui t'ont fait ça et je leur ferait payé ta souffrance mon petit frère chérie, je te le promet”.
Mais après cela c'était le trou noir. Elle ne se souvenait de rien à part s'être retrouvé à l'hôpital avec cette gentille femme qui parlait à son fils juste à côté d'elle. Entre les deux c'était ce qu'on appelle le trou noir.
Elle se souvint de la petite fille qu'elle était à cette époque, la petite fille déjà bien mature pour son âge et déjà bien consciente que la vie ne lui avait pas tout donné, bien loin de cela même. Mais elle se demandait comment elle avait pu oublier tout ça. Et surtout, oublier sa promesse. Il était déjà bien tard pour la réalisé maintenant, si Max la regardait d'en haut, il lui en voulait peut-être. En fait non, Max avait la main sur le cœur, ce n'était qu'un petit garçon, il n'était pas capable d'en vouloir à qui que ce soit, et surtout pas à elle. Elle se surprit en train d'imaginer à quoi ressemblerait sa vie si tout ça n'était pas arriver. Ce qui était sûr c'est qu'elle ne serait pas assise là. Puis songeant à cela, elle se disait que Max serait incontestablement beau aujourd'hui. Il aurait 14 ans et toutes les filles à ses pieds. Ce qui était sûr c'est qu'il ne serait pas un de ses types qui joue avec elles, avec leurs cœurs. Qui se contente de se les taper, comme ils pourrait dire, et de les jeter à la porte après. Ces jeunes filles qui doivent se sentir sales et humiliées. Nan Max ne serait pas comme ça, il serait un jeune garçon bien avec encore et pour toujours le cœur sur la main. Qui pouvait être assez cruelle pour lui faire du mal?! Pourquoi n'avait-elle pas réagi plutôt?! Peut-être qu'il serait encore en vie à l'heure actuelle. Elle ne comprenait pas pourquoi le destin l'avait épargné. Mais quoi qu'il en soit, elle était là et elle devait tenir sa promesse. Max n'aurait pas aimé, il aurait sûrement dit de sa petite voix “Pourquoi les gens se vengent tout le temps, il suffit juste de pas y penser et puis hop, c'est parti tout est oublié. Tu crois pas, Mel?”. Si, elle était d'ailleurs d'accord avec lui à l’époque, mais les temps avaient changé, elle avait grandit et aujourd'hui elle se devait de le venger. Après tout c'était une promesse. Elle avait toute la vie pour retrouver ces assassins et leur coller une bonne leçon. Elle avait même envie de ne plus reparler à ses parents adoptifs pour les punir de ne pas lui avoir dit plutôt afin que son malêtre disparaisse, mais après tout, ils n'avaient fait que l'aider et si elle s'en était rappelé avant, elle aurait sûrement commit une bêtise.
Comme Max disait, elle "oublia" ce que ses parents adoptifs lui avaient caché et se résigna à ne jamais oublier sa promesse et à essayer de continuer une nouvelle vie maintenant qu'elle savait d'où elle venait.

Deux ans plus tard

Après avoir décidé de prendre sa vie en main par elle seule, Melvina a décidé de poursuivre la suite de ses études en Arizona à Arizona City. Elle a décidé de s'y installer et d'ailleurs ses parents adoptifs lui ont même offert un appartement, où ils viennent d'ailleurs lui rendre visite régulièrement. Parfois elle se trouve même surprise de voir débarquer Colin, son demi-frère.


ton âge ∆ 21 ans.
ton groupe ∆ cottage for sale.
ton boulot ∆ étude de marketing.
ta classe sociale ∆ aisé.



ton pseudo ∆ Louisiana.
ton âge ∆ 16 ans.
un petit mot ∆   .
claire holt.




citation qui va bien ici même

ce qui fait de toi quelqu'un de parfaitPour moi la perfection n'existe pas. Et ce qui croit être en possession de celle-ci le sont encore moins. Tout le monde est différent, chacun à ses qualités et ses défauts. Admettre ses tords, ses défauts, ses erreurs. Assumer ses bêtises c'est être empreint d'une sorte de maturité, mais ce n'est tout de même pas être parfait. Peu importe ce que l'on fait, nous ne sommes jamais parfait et nous ne le serons jamais.
Moi la première, j'accepte mes erreurs et je connais bien tous mes défauts et bien sûr mes valeurs. Et je sais que je ne suis pas parfaite.


que signifie le terme « amour » pour toiProblèmes. C'est vrai, il faut toujours consulter l'autre avant de faire quelque chose parce que sinon il va nous en vouloir. On ne peut même pas approcher un autre garçon qu'il est déjà jaloux et qu'il nous menace de lui péter la gueule si on continue à discuter avec lui. En fait si on l'écouter on devrait dire au revoir à tous ses vieux amis. Il croit qu'il est le seul au monde à compter sur nous. Puis toujours se prendre la tête pour savoir si on l'aime ou pas, pourquoi on l'aime, il nous fait mal quand il regard avec insistance cette fille. On se demande s'il va profiter de notre confiance ou pas, combien de temps l'amour que l'on éprouve pour lui va durer. Parce qu'un beau matin on peut se réveiller en n'ayant plus aucun sentiment pour lui, tout le bonheur part d'un seul coup de vent. Alors l'amour signifie problèmes, mais aussi joies, bonheur. C'est bien d'être avec quelqu'un qui nous aime et qui n'a d'yeux que pour nous. En fait c'est bien de sentir aimer. Forcément sa amène pleins de problèmes, mais ce n'est que quelques détails dans le grand bonheur où nous nous trouvons quand nous sommes amoureux. En fait je ne sais pas vraiment. Ça nous prive de notre liberté, mais en même temps ça développe l'imagination. Et l'imagination c'est la liberté en fin de compte. Puis normalement la personne qui nous aime doit pouvoir comprendre que l'on a aussi besoin d'un peu d'indépendance.

tu en es où avec l'amourRAS. Je suis passé à côté du grand amour enfin, si on admet que c'était mon grand amour. Alors maintenant...Je vis de quelques petites histoires part-ci part-là de temps à autre. Mais rien de bien sérieux pour le moment. Les ennuies n'ont pas encore commencé.

tu es plutôt filles, garçons ou les deuxGarçons. J'aime les beaux mecs bien musclé avec une bonne tablette de chocolat et des fesses bien dures et toutes rondes.  :mdl: Nan sérieusement je suis plutôt attiré par les hommes et bien viriles  :mdl: Je l'ai déjà fais avec ma meilleure amie lorsque j'avais 18 ans et je dois dire que ce n'était pas désagréable, mais je préfère tout de même les hommes. Je me sens protéger contre leurs beaux corps d’Apollon.

tu l'imagines comment ton avenir affectifEt bien, j'aimerais me trouver au bras d'un homme d'affaire redoutable. Bon, pas un avocat ils sont trop coincés. J'aimerais un homme avec qui je serais très complice, nous nous dirions tout, pas de secret se serait un peu comme mon confident. Ce qui est sûre c'est que je l'aimerais avec passion. Comme à chaque fois que je tombe amoureuse. J'aimerais qu'il fasse attention à moi, mais qu'il ne soit pas trop collant donc qu'il me laisse assez d'indépendance, mais surtout, je voudrais qu'il est un grand sens de l'humour. Pas une tombe quoi. De mon côté, je ferais tout ce qu'il voudra sans pour autant jouer la soumise et la bonniche. Ce n'est pas dans ma nature.
En vrai, il peut-être n'importe comment, grand, petit, brun, blond, yeux verts, yeux marrons, tant que je peux rester naturelle avec lui et surtout tant que je l'aime et que je suis bien.




Dernière édition par Mel S. Williams le Dim 5 Jan - 15:53, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 100
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Mer 1 Jan - 23:22

elle est belleeeeeee claire  :crazy: :wof: : :bed: :brill:  bienvenue  :rabbit: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 105
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Mer 1 Jan - 23:23

Bienvenue ! :brill:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 109
◭ arrivé(e) le : 30/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Mer 1 Jan - 23:30

Oh, Claire.  I love you Bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 0:56

Merci  :<3: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 7:47

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche :brill:
Très bon choix de vava I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar



◭ messages : 36
◭ arrivé(e) le : 31/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 8:54

bienvenue sur le forum et très bon choix d'avatar  :brill: :bave: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 312
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Derrière...... Toi 8D

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 9:13

oh tient une Claire ! Il va faire clair en ce jour ci :king:

//BLAGUE POURRIE DU MATIN BONJOUR//

Breeeef, bienvenue parmi nous en tout cas What a Face !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I accept me like I am.

◭ messages : 77
◭ arrivé(e) le : 31/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 10:22

Bienv'nue sur CLB. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 11:45

Merci beaucoup   
Ta blague m'a fait sourire, Elwyn  :mdl:


Dernière édition par Mel S. Williams le Jeu 2 Jan - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 11:55

Clairounette, elle est canon cette nana. :wof: :
Welcouuuuuuuuuume sur cbl beauté, courage pour ta fiche. What a Face

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 11:58

Merci Alix (j'adore ce prénom  :bave: )  :keur: 
Leighton  :respect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

jillian — perfection has a name

◭ messages : 1267
◭ arrivé(e) le : 22/11/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 12:00

holt :brill: tu gères ! j'ai toujours trouvé qu'elle avait un truc cette nana !
bienvenue chez les pingouins, jolie mel et bon courage pour la suite de ta fiche

_________________

the horizon is still way beyond you.
 _ No matter how far a person can go


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 12:11

Merci beau gosse  :perv: 

En plus tu t'appelles aussi Margot c'toi qui géres  :crazy: :dingue: :lèche: :sperman:  :bizouu:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I could be your perfect disaster you could be my ever after

◭ messages : 333
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 12:22

bienvenue parmi nous  I love you Claire est un super choix  :brill: 
bon courage pour ta fiche  :keur: 

_________________
We were thinking we would never be apart. With your name tattooed across my heart. Who would have thought it would end up like this? Where everything we talked about is gone and the only chance we have of moving on is trying to take it back before it all went wrong.
unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 12:32

Merci  I love you Amber   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 134
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 16:47

Claire est tellement belle  :brill: 
Bienvenue  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Jeu 2 Jan - 17:58

Merci ♥️ Karen   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 38
◭ arrivé(e) le : 02/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Ven 3 Jan - 14:49

CLAAAAAAAAIRE. I love you I love you (réserve moi un lien plz (a))
bienvenue parmi nous  :brill: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Ven 3 Jan - 15:58

Merci  :keur:  T'inquiètes pas pour ça  :perv: :bed: :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Mar 7 Jan - 1:07

Ta fiche est très amusante, j'ai beaucoup aimé. :wof: : Notamment :
Citation :
J'aime les beaux mecs bien musclé avec une bonne tablette de chocolat et des fesses bien dures et toutes rondes.

J'suis à cent % d'accord.  :perv: :mdl:  Et puis, enfin un personnage qui n'a pas que des qualités. :siffle: Dès les premières phrases du caractère, j'ai immédiatement pensé à Antigone, j'sais pas si tu connais mais bref, j'étalemascience bonjouuur. :crazy:
Je te valide donc, jolie demoiselle au titre évocateur. What a Face

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   Sam 11 Jan - 12:42

Oui oui je connais Antigone, je l'ai étudié en 3e, j'avais bien aimé et c'est vrai qu'elle y ressemble légèrement  :mdl: et virile aussi :mdl: bref, merci  :keur:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Every saint has a past and every sinner has a future   

Revenir en haut Aller en bas
 

Every saint has a past and every sinner has a future

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» Naruto vs. Saint Seiya *
» Saint Seiya New Divine
» Expo bourse à Saint Nicolas lez Arras (62) 1 et 2 oct 2016
» Theme Saint Valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young. :: Once upon a time.-