AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 4
◭ arrivé(e) le : 12/01/2014

MessageSujet: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 12:26

Sully Karl Meister

ft forrest dabinett ♧ FREAKY GIRL.

► ton âge. nous avions dix neuf ans, le soleil de l'arizona pour nous brûler la rétine et les rêves au bord lèvres. hier, avant hier et l'année d'avant, on ne serait jamais douté qu'on irait un jour aussi loin pour trouver notre pays imaginaire à nous. parce qu'il y avait berlin et que ça nous semblait suffisant.
► ton groupe. a cottage for sale.
► ton boulot. je n'avais pas d'emploi, je passais mes journées allongés dans le van à observer les moindres défauts de la tôle et parfois, vers deux heures de l'après-midi je m'en allais faire le tour des commerces, le sourire sous le bras pour me trouver un emploi, quelques dollars, un truc à grignoter.
► ta classe sociale. la tôle, c'est notre toit.
► ton caractère. sensible, rêveur, délicat, tendre, timide, froid, possessif, fidèle, arrogant, égocentrique, violent, parfois et secret.

► ton pseudo. sarah.
► ton âge. 20 ans.
► scenario ou inventé ? un inventé boudiou.
► un petit mot ? vous êtes beau, comme un taaas de comètes.

► ce qui fait de toi quelqu'un de parfait ? écrire ici (5 lignes minimum)
► que signifie le terme "amour" pour toi ? écrire ici (5 lignes minimum)
► tu en es où avec l'amour ? écrire ici (3 lignes minimum)
► tu es plutôt fille, garçon, ou les deux ? il n'y avait rien d'autre qu'un vide, poignant, intersidérale, affreusement vaste. je n'aime pas le sexe et le sexe ne m'aime pas. je n'aime pas les autres et ils m'aiment. j'ai donné mon âme au diable, mon corps à la science, mon cœur à lui. j'aime de façon romantique. j'aime les jolies cœurs, les beaux sourires, les belles poitrines et les cheveux qui sentent bon l'amande douce. je n'aime pas avoir le corps moite, haletant et les draps humides. je n'ai jamais été capable de comprendre la sexualité, jamais été capable de concevoir une relation avec. je suis vide.
► tu l'imagines comment ton avenir affectif écrire ici (5 lignes minimum)


approche-toi de moi, sers-moi fort, avant qu'on se sépare, avant qu'on se sépare.



Nous étions là, avachis à la fenêtre, épaule contre épaule à observer le monde de nos yeux d’adolescents pré-pubère. Du haut du 20 ème étage de notre tour de Marzahn, nous étions les maîtres de l’univers, les dieux des dieux, jeunesse charbonné de Berlin. Perchés si haut, le monde d’en bas nous semblait ridicule et petit, à porter de doigts. Même l’immeuble d’en face, celui qui nous écrase lorsque l’on passe devant peut se faire dévorer par nos poings. Alors, la main en l’air, j’observais d’un air attentif le soleil, l’arbre, la vieille et son chien disparaître sous mes doigts, les tours de béton atteindre à peine la hauteur de mon pouce et Jakob, somnolant sous l’air de why does my heart feel so bad. C’était l’époque paisible, l’année 2006, celle où nous avions fêté nos 24 mois de complicité. Nous n’étions pas grand-chose, peut être même un rien. Pas de poils au torse, les rasoirs de nos pères nous narguant du haut du lavabo et notre taille ridicule à côté du bonnet déjà b de Sofie, la si jolie camarade adulte de 13 ans. Cette belle époque fut pourtant le point de départ de nos 4 glorieuses à nous, les plus belles années de notre vie, celles où j’avais la sensation perpétuelle d’être invincible face au monde, d’être à la foi un imbécile et quelqu’un d’extraordinaire. Notre existence consistait à regarder les autres d’en haut, un peu comme si nous avions la science infuse et que plus rien ne pouvait nous échapper. La vérité, l’unique, c’est qu’on voulait seulement sortir de gré ou de force de l’enfance et plonger tête la première dans ce Berlin qui avait trop de chose à dire.

Cette bière, celle que Jakob tient précieusement dans sa main nous a coûté 2 semaines de ménages à la place de son seigneur aîné. Nous, parce qu’il était évident qu’avec tout le temps que je passe chez eux, le chantage ne pouvait qu’être partagés, 2 semaines parce qu’il était absurde de croire que la faveur allait être gratuite. Markus, son frère, tout juste âgé de 24 ans traîne à l’appartement à longueur de journée. Exemple parfait de ce qu’il ne faut pas répéter, Markus n’a pas de diplôme et cherche encore ce qu’il compte faire de sa vie. Il est jeune, idiot et inconscient, assez pour nous acheter une bouteille de bière à la supérette du coin alors que nous avions seulement 14 ans et aucune expérience en matière de beuverie. Alors, nous y voilà. J’observe tranquillement son visage, les yeux brillant d’impatience de voir notre si magnifique trésor se vider en un instant. Il faut néanmoins attendre, attendre Sofie, son joli minois et sa propre trouvaille à elle. Caché derrière le toboggan d’un square de Marzahn, nous ressemblons à deux enfants, un peu trop grand pour les jeux, trop petits pour la bouteille de verre. Nous sommes ridiculement heureux à vrai dire. On allait transgresser des règles, faire comme les grands. On avait l’espoir de finir ivre, le cerveau abandonné au fond d’un caniveau et la sensation terrible de flotter, comme tout ce qu’on peut raconter à ce sujet. Jakob soupire et s’impatiente, ses yeux se lèvent, croisent les miens. Alors je tends la main, caresse du bout des doigts le verre et sourit. Il n’a jamais été quelqu’un de patient le jakob. Si bien que lorsque Sofie arrive enfin quelques minutes plus tard, la moitié de la bouteille est déjà parti et notre cerveau un peu aussi. Ses yeux bleus nous couvrent, sa moue se veut boudeuse, déçu mais lorsque mon rire s’élève, ses lèvres s’étirent en un sourire. Elle sort de derrière son dos une bouteille de vodka et l’agite joyeusement, comme un trésor qu’elle aurait passé des heures à déterrer. Sauf qu’elle est trop propre et trop jolie pour avoir mit les doigts dans de la terre. Ce fut une drôle de soirée. Sofie nous a raconté sa vie, absolument toute sa vie. Cette fille que nous connaissions seulement pour sa poitrine et qu’on accueillait pour avoir l’air plus cool était devenu en l’espace de quelques heures quelqu’un de proche de notre monde à nous. Pas totalement non, la vodka passant, notre planète à jakob et moi semblait s’être éloigné un peu plus, mais elle aussi. C’était aussi simple que ça. Toute la nuit durant, nos lèvres ont murmuré des 99 luftballons, 99 luftballons qui sont devenu peu à peu des 99 vodkas, bières et baisers de baudruche. Nous nous sommes réveillés le lendemain chez moi, entassé dans ma chambre. Lorsqu’il a ouvert les paupières, jakob semblait vert, ma bouche quant à elle était incroyablement pâteuse, un peu si j’avais élevé une armée de pomme de terre distillé entre mes lèvres et sofie, sofie n’était pas là. On l’avait sans doute laissé quelques part, pleurer la mort récente de son poisson rouge et le manque d’attention de sa mère. On ne l’aimait pas encore assez pour se soucier d’elle à ce point-là. Alors l’alcool parti, sa planète est revenue à sa place, tout comme la notre.

Le début de mon histoire avec jakob a totalement disparu de ma mémoire, comme toutes choses que je défini sans importance, ce souvenir-là, si précieux pour d’autres n’est plus rien qu’un tas de poussière dans un coin de mon esprit. Précieux, jakob l’est pourtant plus que n’importe qui d’autre. Si je ne me souviens plus du comment nous en sommes venu à devenir ami, je sais le pourquoi, le pourquoi de notre coup de foudre, du mien. Jakob incarnait et incarne aujourd’hui encore tout ce qu’il y a de plus parfait en ce monde avec berlin et la poitrine de sofie. Il est mon idéal et je suis sans doute le sien. L’égo de jakob est si gros qu’il pourrait sans mal engloutir le monde entier et balayer d’un même coup tout ce qui se trouve en travers. Son égo, il m’a immédiatement donné des ailes. A 10 ans, peu importe ce que l’on s’efforce de penser, on n’est pas grand, pire encore, on n’est même pas quelqu’un de moyen. On est rien. On se fait bouffer par le monde, par sa taille, par sa voix, par sa forme, sa couleur et on se sent ridicule. Je me sentais ridicule. Alors avec jakob, son air de mauvais gosse et cette façon de fermer les yeux pour les ouvrir l’instant d’après sur quelque chose de plus beau, j’en suis presque tombé amoureux. Presque. Les gens nous demandent souvent ce qu’il y a entre nous. Je crois qu’ils sont juste trop bêtes pour le comprendre. Ils ont toujours été trop bêtes pour nous. Pour nos yeux, nos rêves, notre planète. Je suis le fils unique d’un ancien mineur, un vieillard à la barbe régulièrement mal rasé. Il fume comme un pompier et boit un café si noir qu’il en est infâme. Sa femme, ma mère, le chignon bordélique et les doigts sec a vécu toute une existence de femme au foyer. Ils ne sont pas extraordinaires. Si bien que j’ai presque honte de les aimer. Ce n’est pas le genre de parents dont un peu se vanter. En primaire, je leurs inventais des métiers lors des exposés. Ainsi, mère devenait aventurière et père un esprit du monde, si vif que je ne parvenais jamais à le saisir totalement. Alors, je me sentais extraordinaire, unique sous le regard des autres et je me sentais vivre. C’est parce que le monde de Jakob me rend extraordinaire que j’y suis entré. Peu importe ce que nous pouvions faire à deux. Si pour les autres, nous n’étions que deux gosses insolent et immature. Nous arrivions à se donner l’impression d’être plus ça. Et c’était si réelle, si vivace que dans le fond, c’est ce que nous sommes devenu.


u.c -t'oublies pas le petit paragraphe sur le départ de berlin et le roadtrip à travers les usa.-


Dernière édition par Sully Meister le Mar 14 Jan - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 12:44

Ok, c'est toi qui est beau comme une comète. :bave::bed:
Et puis qu'est-ce que tu peux écrire bien. :wof: : Sérieusement, c'est un bonheur pour les yeux et pour l'esprit (ouais ouais, rien que ça. :mdl:) Je kife !
Bienvenue chez toi beau gosse, courage pour la fin de ta fiche déjà merveilleusement bien commencée. What a Face

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 12/01/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 13:19

:<3: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 257
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 13:37

j'avoue, j'ai la flemme de tout lire, mais le début de ce que j'ai lu. Pouaah.  :wof: : 
J'adore  :brill: t'écris crocro bien  :keur: 

Bienvenue chez nous bonhomme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 4
◭ arrivé(e) le : 12/01/2014

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 15:04

hé, alix, tu vas me faire rougir  :keur: si ça te plait pour le moment, ça m'fait plaisir :siffle: merci I love you

:keur: 

tekaté prince ali', t'as déjà lu le début, c'est classe. t'as fais un choix d'avatar dingue, dingue, dingue en tout cas  :respect: 
merci I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 323
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013
Age : 20
Localisation : france

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Dim 12 Jan - 19:11

J'ai pas le courage de lire ce soir mais promis je repasserai quand je serai moins fatiguée, parce que tu promets des merveilles Bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 348
◭ arrivé(e) le : 31/12/2013

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Lun 13 Jan - 12:59

Bienvenue parmi nous :crazy: cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 39
◭ arrivé(e) le : 01/01/2014

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Lun 13 Jan - 19:51

Bienvenue jeune garçon au charme ravageur :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I could be your perfect disaster you could be my ever after

◭ messages : 333
◭ arrivé(e) le : 25/11/2013

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Lun 13 Jan - 21:08

bienvenue parmi nous  I love you 
je suis fan du pseudo et de ce que j'ai lu, tu écris vraiment bien  :brill: 
bon courage pour la fin de ta fiche  What a Face 

_________________
We were thinking we would never be apart. With your name tattooed across my heart. Who would have thought it would end up like this? Where everything we talked about is gone and the only chance we have of moving on is trying to take it back before it all went wrong.
unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 4
◭ arrivé(e) le : 12/01/2014

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Mar 14 Jan - 0:58

nico mirallegro  :respect: doux jésus, je suis raide fan de ton choix d'avatar, ce type a un charisme ouf, merci en tout cas I love you

merci may I love you

c'toi la ravageuse, mel. merci  :keur: 

merci leighann I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 70
◭ arrivé(e) le : 13/01/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Mar 14 Jan - 19:02

Oh, il est fabuleux ce mec, je ne le connais pas, mais rien que ce qu'il dégage.. Rien à redire. Et ta fiche..  :crazy: tu écris vraiment bien !  :yi: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aic-underthewater.tumblr.com
avatar



◭ messages : 210
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Mar 14 Jan - 23:51

je le connaissais pas non plus, mais qu'il est beau. :wof: : et puis ta fiche, ta fiche.. j'ai même pas su m'arrêter de lire.  c'est merveilleux. bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Jeu 16 Jan - 23:12

Bienvenue ici I love you
(en vrai j'voulais dire un truc original mais les autres ont tout dit, alors tant pis... Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
avatar



◭ messages : 252
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Ven 17 Jan - 13:34

fauve, ta bouille, ta façon d'écrire, ton choix de prénom  :wof: :  je suis amoureuse     bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 4
◭ arrivé(e) le : 12/01/2014

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Ven 17 Jan - 17:51

fiou, vous me faites chaud au cœur. j'suis bien contente que sully plaise autant. c'est mon petit trésor ce petit.   puis, je vous retourne les compliments. vous avez des avatars de fou, déjà  :respect:.
je termine ma fiche ce soir, promis. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 70
◭ arrivé(e) le : 19/01/2014

MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   Lun 20 Jan - 17:34

Bienvenue,
Superbe fiche :brill: 
j'espère que tu vas finir ta fiche  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.   

Revenir en haut Aller en bas
 

haut les cœurs, on peut encore se parler, se toucher, se voir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment parler à un technicien ?
» Du haut des alpages
» Peut-on offrir à quelqu'un si on gagne un voyage ou.....
» Peut-etre infecter???
» [fermé]qui peut me donner un conseil!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young.-