AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 délivre nous du mal. (messie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 1
◭ arrivé(e) le : 16/01/2014
Age : 23

MessageSujet: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 1:04

Mess E. McSùnàs

ft Jack O'Connell.

► ton âge. 19.
► ton groupe. a cottage for sale.
► ton boulot. officiellement, étudiant en littérature, officieusement sculpteur de ballons.
► ta classe sociale. fidèle bénéficiaire à la soupe populaire.
► ton caractère. blasé, discret, écervelé, influencable, malhabile, excessif, taciturne, m'as-tu-vu, irritable

► ton pseudo. cunt vertigo.
► ton âge. 19 ans.
► scenario ou inventé ? made in myself.
► un petit mot ? toi aussi tu crois au spaghetti volant monstrueux ?

► ce qui fait de toi quelqu'un de parfait ?  Qu’est-ce que la perfection ? Un bon sujet de dissertation, très certainement. En ce qui me concerne, je pense que c’est avant tout une perception subjective et que jamais personne ne s’entendra sur une définition à proprement parlé.  La perfection, certainement l’une des maladies les plus dévastatrices  du 21ème siècle. En tout cas, moi quand je vois toutes ces filles qui se caressent un peu trop régulièrement la glotte au-dessus des cuvettes dans l’unique but de ressembler à ces monstres de superficialité que la télévision nous canarde à la gueule chaque soir, ça me donne la nausée. J’ai envie de leur dire de faire comme moi, de se retirer de cette course dont la ligne d’arrivée ne fait que reculer de jour en jour, mais je sais déjà comment ça va se solder. Par un parfait échec.
► que signifie le terme "amour" pour toi ?  Amour en verlan, ça donne moura. Mourra. C’est cette relation-là qui s’impose à mon esprit à chaque fois que j’ai le malheur d’y penser. La mort de ma liberté, la mort de mon irresponsabilité, la mort de mes mauvaises manières, et de tant d’autres choses dont je ne suis pas encore prêt à porter le deuil.  Donc, à mort, Amour.
► tu en es où avec l'amour ? La métaphore du chien qui se mord la queue est plus qu’approprié pour caractériser ma position par rapport à ce sentiment capricieux. Avec moi dans le rôle du cabot un peu trop con et l’amour dans celui de la queue, bien entendu. Je prétends qu’il n’existe pas, jusqu’à ce qu’il commence à s’agiter frénétiquement sous ma truffe. Alors, pour je ne sais quelle raison, je fais semblant d’y croire et je me lance à ses trousses mais il finit toujours par me glisser entre les crocs, laissant ma gueule se refermer sur le vide. Ca doit être pour ça que je préfère multiplier les expériences plutôt que perdre mon temps à lui courir après. Parfois ça m’explose à la gueule, parfois, ça n’aboutit à rien mais avant toute chose, ça me permet de progresser vers la formule parfaite, celle qui m’amènera peut-être un jour à la stabilité, qui sait. Un vrai petit alchimiste.
► tu es plutôt fille, garçon, ou les deux ?  Je n’ai rien contre les filles, vraiment. J’arrive juste pas à me retourner sur elles dans la rue. Y a rien de misogyne là-dedans, après tout, que serions-nous sans les femmes ? Rien d’autre que des spermatozoïdes parmi des milliards nageant la brasse dans les testicules de nos pères. Non, mon  problème – c’est comme ça que le qualifierait mon père s’il venait à l’apprendre – ne date pas d’hier. Je me souviens encore de cette époque où mes camarades de classe s’étaient mis en tête que je souffrais du syndrome du vestiaire parce que je refusais de me laver dans les douches collectives, après la classe de sport. J’étais là, cloîtré dans ma cabine individuelle à attendre que le soldat Ryan repasse au repos. Je comprenais pas ce qu’ils trouvaient de si extraordinaires à l’anatomie féminine, et quand ça leur arrivait de souligner ce manque d’intérêt plus que flagrant de ma part, je leur disais que si je voulais voir des petites culottes, j’avais qu’à allumer mon téléviseur. Je m’étais posé pas mal de questions par rapport à mes fantasmes en total décalage avec ceux des autres et à chaque fois que j’envisageais le « pire », le visage de mon vieux s’imposait à mon esprit comme un rappel à l’ordre. Puis le doute cédait sa place à une certitude. Je ne suis pas gay. Définitivement pas gay.
► tu l'imagines comment ton avenir affectif écrire ici (5 lignes minimum)


Quand on a cinq ans et qu'on a mal quelque part, on crie pour que le monde entier soit au courant. A dix ans, on gémit. Mais dès qu'on arrive à quinze, on commence à grignoter la pomme empoisonnée qui pousse sur votre arbre de douleur personnelle. On commence à bouffer ses poings pour étouffer les cris. On saigne à l'intérieur.



Ecrire l'histoire ici, en un minimum de 30 lignes. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium.




Dernière édition par Mess E. McSúnás le Mar 21 Jan - 5:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 15
◭ arrivé(e) le : 06/01/2014

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 1:11

OH OH ALERTE AU GOGOLE
ALERTE AU GOGOLE LES ENFANTS
AH NAN TU M'AS TUE :mdl: 
Je m'en remettrais jamais de cette vidéo tu m'entends ?! JAMAIS  !

Sinon bienvenue bien sûr bienvenue *_* .
Mon fiston adoré /o/, qui apparement va à la soupe populaire quand papa se paye les meilleurs restau mais j'suis un bon père ;_; , j'suis ravie que tu sois là What a Face
Rien à dire sur Jack tu sais ce que j'en pense :siffle:

Bref j'suis trop contente que tu sois là **.
J'ai hâte de rp avec toi et tout le tralala o/.
Bon courage.  - tu peux compter sur mon soutien sur skype (a) -

et n'oublis jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

jillian — perfection has a name

◭ messages : 1267
◭ arrivé(e) le : 22/11/2013

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 4:27

rooh mais il a un grand fils comme ça le ferdy ! :brill: :brill:
j'te parle plus, beau mâle :fuck: les enfants, c'est qu'un tue l'amour :crazy:
cela diiit... l'est bandant l'fiston ! t'as fais du bon boulot avec tes gênes :bed:

soo, bienv'nue chez toi mignon a priori, j'vais être ton prof' :perv: :perve: on s'dégottera un p'tit lien !
j'te souhaite bon courage pour ta fiche et si tu as le moindre souci, hésite pô !

_________________

the horizon is still way beyond you.
 _ No matter how far a person can go


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 348
◭ arrivé(e) le : 31/12/2013

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 9:53

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :brill: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 15
◭ arrivé(e) le : 06/01/2014

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 11:01

:fuck: :fuck: tu peux pas m'en vouloir et plus me parler pour un spermatozoïde qui a joué au trompe le preservatif y'a 20 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 32
◭ arrivé(e) le : 05/01/2014

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 11:07

j'ai envie de dire : ah bah c'est pas trop tôt.
je t'attendais, moi, pour faire de vilaines choses dans le dos de ton vieux père.   
on va pas parler de la citation parfaite dans ta fiche, t'as très bon goût et l'avatar n'en parlons pas, j'en rêve jour et nuit depuis que tu m'en parles. bienvenue.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 11:23

Sculpteur de balloooons. :mdl::wof: : Je suis tombée sous le charme, d'autant que ce sexy monsieur sera avec moi en cours de littérature, et ça, c'est le bien. :siffle:
Bienvenuuuuuuuuuuue messie, j'espère que tu sauras nous montrer des miracles.  tongue :bed: 

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar



◭ messages : 252
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Ven 17 Jan - 13:29

Bienvenue et bon courage pour ta fiche  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 70
◭ arrivé(e) le : 19/01/2014

MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   Lun 20 Jan - 17:35

Bienvenue et bon courage pour ta fiche  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: délivre nous du mal. (messie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

délivre nous du mal. (messie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young.-