AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 no place to settle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 2
◭ arrivé(e) le : 17/01/2014

MessageSujet: no place to settle.   Ven 17 Jan - 6:44

Cezar Ghezzo

ft jake gyllenhaal.

► ton âge. trente-et -un ans. une mélodie interminable. une marche éternelle. un chant turbulent. des serments charismatiques. une curiosité à toute épreuve. la fidélité d'une monture. la résistance d'une guitare. une solitude recherchée, immodérée. les richesses d'un monde fait de diversité. trois décennies... qui ne sont qu'un début, l'aube d'une fable, l'enfance d'une histoire que je coucherai un jour sur papier. je m'en suis fait la promesse.
► ton groupe. coeur à prendre ? non. oui. peut-être. il bat. il m'appartient. jamais je n'ai osé le confier, de peur qu'on me le brise, qu'on me l'enlève à tout jamais. chaque jour je marche, vers cette horizon encore incertaine -celle où flottent désir et sentiments, confiance et passion. et chaque jour elle me semble plus imprécise. marche éternelle. au nom de l'amour, je m'userai les pieds -sans jamais m'user le coeur. (a cottage for sale)
► ton boulot. plombier. charpentier. maçon. voleur de grands chemins. chapardeur. chanteur de rues. vendeur dans un garage miteux. arnaqueur. veilleur de nuit. pourquoi choisir ? je sais tout faire. dieu m'a donné dix doigts et confié une tâche : apprendre à m'en servir. c'est ce que j'ai fais. et si j'avais le choix ? je ne vivrai que de ma voix, que des notes qu'une oreille entrainée saura proches de la perfection, que du don que je possède avec certains animaux. je n'ai pas le choix. gitan n'a droit qu'à précarité, fragilité et ce dédain qu'on me sert souvent, sur le plateau du mépris et de l'intolérance.
► ta classe sociale. mon père courrait les routes avec une ambition semblable à celle d'un charognard. il se contentait des restes. ma mère a disparu, quand mon frère et moi avions huit ans. je n'ai jamais côtoyé l'école. enfant, j'ai plusieurs fois cherché une joie douteuse, un trésor sale et puant dans les détritus d'une décharge. ma plume tremble sur le papier. compter est un talent dont je n'ai pas la maîtrise. je n'ai pour moi que l'éloquence et l'aisance des mots. et quand je tire sur ma poche, celle-ci se retourne et ne m'offre que poussières, qu'une précarité détestable dont je m’accommode avec aisance -et pourtant sans sourire.

► ton caractère. Cezar. Il se nourrit de mystère et de silence. Cezar, on en sait peu sur lui, il ne parle pas de lui. Quand on le questionne, il ne répond que d'un regard indéchiffrable. Non. Il ne se confit pas. Ses problèmes restent les siens. Pourtant ouvert d'esprit, il est incapable d'ouvrir son cœur. Pourtant curieux, il refuse tout bonnement qu'on s'intéresse à lui. Une qualité ? Non... Un incommensurable défaut ! Les autres avancent. Les autres se connaissent et se reconnaissent. Et lui ? Il stagne. Mais il stagne avec patience. Une patience qui, une fois encore, s'illustre comme un travers dont beaucoup aimeraient le voir débarrassé. Ne s'énerve-t-il jamais cet homme trop serein ? Si, bien sûr... Seulement, il est incapable de le montrer. Il s'irrite. Il bouillonne. Il n'aspire qu'à taper dans un mur. Et pourtant, une froideur éternelle habite ses traits. Le jour viendra où, cette colère trop longtemps dominée pulvérisera son silence et dominera enfin ce cœur trop tranquille... Oui, Cezar est un homme trop peu changeant et pourtant ô combien fascinant ! C'est un aventurier, un jouteur verbal hors pair, son charme captive et ensorcelle, sa franchise mesurée plaît, sa diplomatie est surprenante et sa tolérance frôle la démesure. Mais on ne s'y attache pas. Non, bien sûr... Ce Cezar est bien trop désintéressé, bien trop indépendant et pondéré... On l'apprécie, on l'aime, on s'éprend rapidement de cette personnalité plutôt particulière, mais - facilement - on le laisse à sa liberté. D'un regard, il sait s'approprier la complexité de son tempérament. D'un regard, il sait ne laisser aux autres que le souffle désagréable de quelques questions s'en réponse. D'un regard, il récupère cette clé momentanément confiée à quelques esprits curieux et referme derrière lui la porte d'un jardin inlassablement secret.

► ton pseudo. the aquatic snail  :siffle: 
► ton âge. arrêtez d'me poser cette question :fuck:
► scenario ou inventé ? ... il sort de ma caboche l'beau mâle.
► un petit mot ? je nous aime (toujours).

► ce qui fait de toi quelqu'un de parfait ?  Mes mains. Réponse étrange, peu cohérente et inaccessible ? Soit. Je l'admets. Et l'explication que je vous donnerai, ne saura pas vous offrir plus de transparence. Mes mains. Oui. J'en admire leur grâce, leur élégance, leur souplesse et leur dextérité. Je les sais fiables, loyale et dotées d'une crédibilité que ni raison, ni passion ne saurait égaler. Elles sont un tout. Elles sont ma réalité. Sans elles, je ne suis plus, je ne suis rien. Coupez-moi les mains, tranchez-moi les doigts et offrez moi à la folie, à une imperfection mortelle, poussez-moi dans la tombe, imposez-moi une lacune, un défaut dont je ne saurai me relever.
► que signifie le terme "amour" pour toi ? L'amour n'est qu'un sentiment. Sans jamais l'avoir connu, je le sais éphémère et destructeur. Bien souvent, j'ai observé son œuvre, je l'ai vu mener l'homme à la folie douce, puis à la démence cruelle. L'amour. Je n'en connais ni le goût, ni la douceur et j'espère ne jamais en connaître l'aigreur. Si je me trompe ? Peut-être. Sans doute. Je l'espère. L'amour. Je lui laisse une chance, la chance de faire ses preuves. J'aimerais qu'il me surprenne, ce sentiment qui -à l'évidence- ne sait que fuir mon jugement. Lâche. Couard... Ne vouliez-vous pas une définition de l'amour ?
► tu en es où avec l'amour ? J'ai connu bien des femmes. La pauvreté, l'instabilité intriguent parfois, séduisent souvent. Mais on ne s'attache pas. Cela me convient. Je couvre mon célibat d'un oeil tendre et passionné. Celui-là même qu'aucune créature n'a jamais réussi à briser. L'or du monde n'est rien face à solitude et liberté. Mon cheval. Ma caravane. Ma guitare. Mon voyage. Ma liberté. Liberté. Foutue liberté. Est-il réellement possible de la partager ? J'attends. Je regarde. Sans certitude.
► tu es plutôt fille, garçon, ou les deux ?  Si j'accorde à l'homosexualité un regard serein, c'est auprès des femmes que je trouve bonheur et complaisance. Pour rien au monde je ne troquerais leurs formes délicates pour quelques silhouettes plus grossières ; pour rien au monde je n'échangerais leur douceur captivante pour une brutalité dont je n'ai que faire ; pour rien au monde je ne fuirais une gent surprenante pour la banalité d'un genre dont je suis un représentant. Non. Les femmes, je les observe, je les admire. Nymphes magnifiques, elles me captivent, décuplent tant ma curiosité que ma créativité.
► tu l'imagines comment ton avenir affectif Je n'espère rien de l'avenir. Quant à l'amour... Je n'attends de lui que ce qu'il saura m'offrir. Pas grand chose, selon moi, puisque jusqu'à maintenant, ce dernier n'a su me présenter que la démesure de son avarice. De façon étrange, j'ai connu tout ce que l'amour est supposé donner : le plaisir de la chair, une progéniture (que je ne visite que rarement), quelques longs discours... Tout, oui. A la seule exception des battements de coeur brutaux que ce sentiment est censé provoquer. Une expérience que je souhaite connaître, sans pour autant me jeter à sa poursuite.


citation juste ici.



Ecrire l'histoire ici, en un minimum de 30 lignes. Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium.




Dernière édition par Cezar Ghezzo le Mer 22 Jan - 16:00, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 348
◭ arrivé(e) le : 31/12/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Ven 17 Jan - 9:55

Bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche  :bizouu: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 252
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: no place to settle.   Ven 17 Jan - 13:32

Jonathan ! Jonathan ! Jonathan ! Jonathan !   :respect: :wof: :  ça y'est je crois que je viens de mouiller ma culotte     sérieux ton choix est juste bandant  :bave:  hâte d'en savoir plus. Je te souhaite donc la bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

jillian — perfection has a name

◭ messages : 1267
◭ arrivé(e) le : 22/11/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Sam 18 Jan - 10:09

merci les pouleeeets !

_________________

the horizon is still way beyond you.
 _ No matter how far a person can go


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 1772
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Sam 18 Jan - 19:09

Rien qu'à ta plume j'aurais pu te reconnaître.
Excellent choix d'avatar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Sam 18 Jan - 19:56

:wof: ::bave::bave: quelle merveille.

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar

jillian — perfection has a name

◭ messages : 1267
◭ arrivé(e) le : 22/11/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Dim 19 Jan - 16:33

:brill: c'est gentil, ma she ** (ou pas ? Arrow )


la gueuse.... :perv: j'savais que t'aimerais ce choix là (a)

_________________

the horizon is still way beyond you.
 _ No matter how far a person can go


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

bye bye, blackbird.

◭ messages : 1663
◭ arrivé(e) le : 26/08/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Dim 19 Jan - 17:11

Je ne parlais pas de ton choix mais de l'écriture. :wof: :

_________________
we go up in flames.
Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu. Et puis il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute et changent le cours de votre vie. Quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love.forumactif.org
avatar

jillian — perfection has a name

◭ messages : 1267
◭ arrivé(e) le : 22/11/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Dim 19 Jan - 20:22

toi caca prout   

_________________

the horizon is still way beyond you.
 _ No matter how far a person can go


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 70
◭ arrivé(e) le : 19/01/2014

MessageSujet: Re: no place to settle.   Lun 20 Jan - 6:00

(re) bienvenue d'après ce que j'ai compris ?  :^^: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 257
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Mer 22 Jan - 14:15

Jake, Jake, Jake  :yi: 


pour moi.  :wof: : 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 2
◭ arrivé(e) le : 17/01/2014

MessageSujet: Re: no place to settle.   Mer 22 Jan - 14:35

pour toi
première partie terminée d'ailleurs Arrow

merci iwan ^^ t'as touuut compris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 257
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: no place to settle.   Mer 22 Jan - 15:13

t'es beau quand même. il promet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: no place to settle.   

Revenir en haut Aller en bas
 

no place to settle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] disparition de place sur le disque dur
» Chasse aux oeufs ( Place Longueuil ) au profit d'Opération Enfant Soleil
» [Résolu] disque dur plein. Comment faire de la place?
» Délais mise en place fibre dans immeuble
» Pas assez de place pour la mise à jour cartographique... HELP !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young.-