AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 maï. † l'enfer c'est les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 11:43

maïra snow austen

ft merilin perli.

► ton âge. vingt-deux piges, pas toutes mes dents.
► ton groupe. a cottage for sale.
► ton boulot. Tu me vois parfois, vagabonde sans but, l'appareil à la main. T'entends le clic clac et petite blonde repart le regard en vrac. L'obturateur bat plus vite que mon satané coeur. Et j'aime ça. Les photos c'est ça mon job, aller au-delà de ce que les autres gobent.
► ta classe sociale. assez friquée pour acheter la farine qui me blinde les narines.
► ton caractère. C'est un peu l'histoire du rossignol devenu corbeau. L'ange qui laisse son arc pour dégainer la faux. Maïra c'est la connerie humaine. Humainement conne, elle est un peu comme du dégriffé. On gratte un peu, mais y a rien derrière. Ça s'effiloche au moindre coup de vent. Rebelle anticonformiste qu'elle se dit, mais elle bêle joyeusement dans la masse des autres moutons. Elle pourrait se dire féministe, mais parfois elle se laisse aller dans les draps des premiers venus. Déchue. Déçue par la vie qu'on lui a foutu. Paumée, névrosée. A deux doigts de s'écraser. Elle se pame. Elle se crame. Maïra elle t'enflamme. Moins saine d'esprit que de corps. Elle sait plus qui a raison, qui a tort. La colère l'endort. La haine la mord. Petit flocon aux cheveux d'or.

Elle pourrait se dire pacifiste mais elle dégage les pouffiasses à coups de talons. Ouais, Maïra c'était une grande idéaliste, elle disait que l'argent faisait pas l'bonheur, mais blondie est devenue matérialiste. Le pognon lui paye sa dynamite. Maïra c'est la parole aussi douce et agréable qu'un coup de pied dans les couilles. Maïra, elle pointe son arrogance et ses sarcasmes comme des armes. Puis pan! Elle te déglingue. Un peu dingue. C'est la belle brune que tu vois sur la banquette. C'est la belle qui fume, aux airs de poupée parfaite. Comme les volutes de sa clope, Maïra elle est inaccessible. Tu peux essayer d'la choper. Mais Maïra elle reste jamais. Elle ne laisse derrière elle que des cendres. S'échappe dans les méandres.

Elle est adulée la belle, elle est même appréciée. Sous ses grands airs de fille révolutionnaire, elle joue un rôle. Maïra croit qu'elle te contrôle. Comme une marionnettiste, elle joue avec les fils de la vie. Elle se dit forte, elle le colporte. Pas besoin d'aide pour récupérer ses ailes. Mais elle sniffe toutes les nuits pour s'ôter un peu plus quelques grains de vie. Maïra c'est l'ambition, c'est l'abjection. C'est une aberration. Maïra l'hydrocution. C'est l'ascenseur émotionnel sous toutes les positions. Et des positions elle en fait pas mal ouais. Mais Maïra c'est pas une pute non. Elle aime pas ce mot. C'est la fleur bleue des fleurs du mal. Elle croit mériter le respect. Emmerde celui qui ne se jette pas à ses pieds. Maïra elle a besoin de personne mais elle est entourée. Elle se fout de tout, elle se fout de toi. Elle se donne des airs blasés. Mais au fond Maïra, c'est du papier déchiré. Du verre brisé. Une brindille cassée.

Autant en emporte le vent et le vent l'emporte. Petite fille vivante et heureuse. Un peu chieuse. Les joues roses et les dents blanches. La petite robe qui flotte, le féminin même de Don Quichotte. Rêveuse qui grandit aux lèvres pulpeuses qui sourient. Jadis jolie Maïra affriole, aujourd'hui Maïra picole. Petit rossignol frivole. S'envole. Comme une folle.

► ton pseudo. trackingbird.
► ton âge. vingt ans.
► scenario ou inventé ? scénario de la mort qui tue.
► un petit mot ? surtout pour dire à quel point je vous kiffe déjà.

► ce qui fait de toi quelqu'un de parfait ?  Si la perfection a mon nom, la perfection est destruction. Elle a la gueule d'une petite blonde délaissée par le monde. A peine arrivée et jetée dans cette putain de folle ronde. Abusée, désabusée. Un peu trop vite désillusionnée. Mais j'crois pas que la perfection ce soit ça. Que ce soit moi. J'ai dans la tête l'image du printemps. Des oiseaux qui batifolent, des nanas aux longues guibolles. Le soleil après le froid et la neige. Et l'herbe fraîche qui ondule. Les nuits d'étoiles et de pleine lune. La rosée, les coquelicots. Les bourgeons et les marguerites. Mais moi j'suis chrysanthème. Ouais moi je suis bohème. Mais après tout, j'en ai rien à faire. Le printemps est éphémère. Et la perfection ça m'emmerde.
► que signifie le terme "amour" pour toi ?  AMOUR. Agonie. Mélancolie. Obsession. Utopie. Rien. L'amour dans mon langage courant n'existe pas. C'est un morceau d'illusions. Un monceau d'insatisfactions. Et si l'amour, ce mythe, n'était qu'un prétexte. Une façon de se dire "je t'aime" à travers l'autre. Le paraître du narcissisme. Le paradis de l'égocentrisme. Voir son reflet dans les yeux du soi disant être aimé. Pitié. C'est quoi l'amour ? On peut me dire que c'est tout. Que c'est partout. Que c'est Shakespeare, que c'est Rimbaud. Mais on oublie que Juliette crève à la fin avec son Roméo. Que l'amour c'est un poison. Rien de plus qu'un total abandon. On peut me dire que c'est passion, que c'est projets et horizon. Mais c'est qu'un prix de consolation. Un moyen de se rassurer et de se dire qu'on finira pas seul. Pas seul avec des chats et la baraque qui pue la litière. Pas seul comme un rat dans une cabane de misère. Ouais. L'amour c'est ça. Une flèche qui te saigne et qui te raccommode pas.
► tu en es où avec l'amour ? Paraît que j'ai le cœur entre les cuisses. Les sentiments au creux des reins. Qu'il y a plus rien au-delà de mes seins. Snow la petite fille de glace. Maïra la reine des garces. Le palpitant réduit en flocon. L'amour rend bien trop con. Alors j'évite de retomber dans ses filets. Ouais, j'ai beau dire mais ça m'est déjà arrivée. J'me suis un peu perdue en chemin. En fait, le pire c'est que j'me suis perdue sur le sien. Mais j'étais trop stupide pour laisser des bouts de pain derrière moi, comme le petit poucet. Alors j'ai pas pu retourner chez moi, au chaud, loin de ce monstre de vanité. J'ai foncé cœur baissé. L'esprit déréglé. Il m'a donnée des ailes pour finalement les scarifier. Les foutre en bordel et me mettre à ses pieds. Avec l'amour je suis nulle part. Y a plus de place. Y a plus d'espace. Y a plus que la rancœur qui me bouffe de l'intérieur.
► tu es plutôt fille, garçon, ou les deux ? Je sais pas. Un mec, une donzelle. Après tout, tous les mêmes. Entre les folles et les fous pourquoi je devrais faire un choix. Je laisse mon corps le faire pour moi. Je suis pas le genre à me foutre dans une case. Je préfère laisser les choses se faire. Le désir est trop éphémère pour qu'on s'emmerde avec ce genre de questions existentielles.
► tu l'imagines comment ton avenir affectif J'me vois pas dans les bras d'apollon, j'me vois pas dans le lit de cupidon. Mais j'aimerai bien ouais, faire une valse avec satan. Ô mon beau lucifer, accorde- moi ce tango de l'enfer. Ça me plairait bien. Le commun des mortels est trop ennuyeux. Toujours les mêmes envies, toujours les mêmes gestes, toujours les mêmes mots. Se rencontrer. Se sourire. Se plaire. Se mentir. Puis s'aimer. Ou du moins donner l'illusion. Se toucher. Se marier. Faire des mômes. Et crever. Ensemble. Puis recommencer. Je t'aime, je te baise. Après tout ça se ressemble. Dans mon cas, je fais l'un mais pas l'autre. Et mon avenir dans tout ça, j'y pense pas. Je laisse les chiens remuer la queue joyeusement et je me glisse dans leurs draps comme je glisse dans la décadence. Douce dépendance. Ce besoin urgent de tout faire pour me salir. De tout faire pour me détruire. Et quitte à tomber, je préfère les entraîner dans ma chute. Parce qu'au fond ça m'éclate.


Dernière édition par Maïra S. Austen le Mer 5 Fév - 13:48, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 11:43

je ferai pousser des fleurs dans mes cheveux,
j'me ferai belle à t'en crever les yeux.




l'étincelle dans son regard est intacte, mais elle a comme un faux contact dans le sourire.


Faut croire que c'était foutu d'avance. Qu'elle était destinée à avoir une vie de merde. Pourtant elle est pas malheureuse la gamine aux cheveux blonds. Elle pleure pas. Elle est même pleine de vie, le cœur en joie. Elle met des marguerites dans ses mèches de soleil en souriant à papa. Papa le seul qui est là. Et on sait pas où elle est celle qui l'a portée pendant neuf mois. Pourtant c'est pas rien neuf mois. Tout ça, ça rimait à quoi ? Se faire engrosser et tout laisser tomber. Partir sans se retourner. Non on ne sait pas où elle est ni ce qu'elle fait. Peut-être qu'elle fait le tour du monde. Tringlée dans un bar espagnol, violée dans un hôtel grec, tabassée sous la neige de Moscou. Peut-être ouais. Ou peut-être qu'elle a une belle vie. Un mari, des amis, une autre fille. Mais quand même, pourquoi ? Elle a pris ses clic et ses clac, sans laisser le moindre espoir d'un come back. Et papa qui rentre du boulot, qui se rend compte qu'il a eu tout faux. Qu'il n'y aura pas de belle maison avec trois enfants. Elle est partie, elle a mis à mal tous ses plans.

Mais papa il a peur. Peur d'aller dans la chambre de la petite Maïra pour découvrir qu'elle n'est plus là. Mais non, flippe pas papa. Tu l'entends ? Elle pleure. Comme si elle savait. La garce était trop lâche pour s'encombrer du bébé aux cheveux dorés. Trop lâche pour l'élever comme tu l'as fait. Ouais, Maïra elle rit, elle sourit. Comme un petit éclat de vie. Maïra ça la gêne pas qu'à la sortie de l'école il y ait papa. Même qu'elle se dit pas que c'est bizarre que les autres courent tous vers leurs mères. Mais comme on dit tout est éphémère. Un jour Maïra grandit. Un jour elle a besoin de savoir pourquoi y a qu'un homme dans sa vie. Pourquoi le souvenir de maman est tout noir ? Pourquoi elle est pas là pour faire des pancakes le matin ? Ben oui jolie Snow t'es petite et tellement conne. Tu peux pas t'empêcher de foutre ton nez où il faut pas. Alors la question lui échappe. Le regard de papa dérape. Il glisse déjà sur un océan de larmes.

« Dis papa elle est où maman ? »

Il sait pas Maïra. Il saura jamais. Alors il se contente de te prendre sur ses genoux et de laisser passer. Il ne sait même pas quoi dire. Après tout, il n'y a rien à dire. Et puis le silence. Qui s'éternise. Maïra voit papa triste. Elle culpabilise. Et elle ne posera plus jamais la question. Plus intelligente que de raison. Elle comprend. Et c'est bien ça le problème.


c'était à la fois effrayant et rassurant de se confronter à quelqu'un d'aussi extraordinairement abîmé par l'amour ; un monstre de mélancolie qui se fait peur au point d'accepter sa condition de fille invisible...



Tic tac tic tac. C'est la mécanique du cœur qui se détraque. Maïra a le trac. Elle saute dans une flaque pour tâcher ses fringues à cent balles. Pour qu'il se fâche. Au moins il fera encore attention à elle. Il se détachera de ses prunelles. Mais faut dire qu'elle a de beaux iris la donzelle. Ouais, en fait, elle est même plutôt belle. Papa se l'est déniché y a pas si longtemps. Il doit être amoureux. Pour de vrai. Et puis il a bien le droit. Il serait peut-être temps qu'il tourne la page. Et au fond elle est pas bien vilaine cette femme. Lui et blondie sont arrivés à un point où une présence féminine était plus que nécessaire. Mais le soucis, c'est qu'il y en a eu deux. Une de trop. Parce que la jolie madame Venety, elle a aussi une fille. Hannah. Maïra le sait pas encore, mais Hannah va gâcher sa vie. Hannah l'ouragan. Hannah la trahison.

Maïra elle grandit et traîne Hannah comme le boulet de sa pénitence. Parce qu'il y a un truc qui va pas. Y a un truc qui marche pas. Ouais, Maïra elle pige pas. Y a comme un truc dément dans son regard. Mais personne ne le voit. Personne n'écoute Maïra. Hannah elle est jolie, Hannah elle est sympas. Elle a un sourire aux milles éclats. Alors forcément, tout le monde tombe dans le panneau. Même Rhett le salaud. Ce petit con suffisant. Mais Maïra elle est pas suffisante, elle. Pas face à Hannah. La garce. Elle piège le pauvre mec dans la cage de son cœur. Et elle regarde souffrir sa demi-soeur. Elle a réussi à l'avoir ouais. Rhett l'insaisissable. Rhett l'abominable. Et puis Maïra la minable. Il ne lui laisse rien d'autre qu'une marée de sanglots. Maïra s'effrite derrière son rempart de roc. Petite ado qui chiale des larmes de schiste. Pour la première fois, elle est vraiment triste. Dans son miroir, elle a le regard noir. Sous sa chemise, y a comme de l'érosion sur la falaise de son palpitant. Poupée d'albâtre aux milles brisures. Maïra devient mur.


ses larmes glacées ont rebondi sur le sol telles les perles d'un collier cassé.



Elle aurait pu aussi bien naître des flammes. La fille du diable. Démente, elle a le cœur qui crame. Snow fond à vue d’œil. La folie l'attend sur le seuil. Y a plus personne pour la sauver.

« Je vous avais prévenu putain ! Je vous l'avais dit ! Mais vous êtes trop cons, vous êtes bien trop cons ! »

Maïra au milieu des ruines de sa maison. Paumée comme un ange de la déraison. Elle crie. Elle pleure. Elle crie. Elle meurt. Le peu de gaieté qui restait dans son organe flottant disparaît. Hannah la putain aux deux visages. N'a laissé derrière elle qu'un mirage. Un carnage. Hannah s'est enfuit. Mais avant ça Hannah a tout détruit. Maïra enrage. Papa et belle-maman sont penauds. Dégoûtés, médusés. Putain. Ils comprennent vraiment rien. Ils disent que ça va s'arranger. Qu'ils s'en sortiront et qu'ils oublieront. Avec le temps. Mais Maïra elle veut pas oublier non. Elle veut se venger. Des tâches d'encre parsèment ses yeux limpides. Comme une gangrène, la haine l'entraîne.

Blondie plie bagage. Elle veut plus les voir. Et surtout, elle veut pas qu'ils la voient dépérir, trop occupée à courir derrière la folle envolée. Hannah l'obsédée. Hannah la tarée. La petite Austen ne laissera rien passer. Elle pourrait la tuer ouais. La torturer. Lui arracher les yeux pour les avoir posé sur Rhett. Lui casser les doigts pour avoir foutu le feu à leur baraque. Lui crever le cœur pour avoir crevé le sien. Lui faire mal.


je suis mécaniquement vivant, puisque mes doigts bougent et que mes yeux clignent ; mais je suis rempli de vide.



Y a pas de chute à cette histoire. Maïra c'est pas la princesse débile d'un conte de fée. Y a pas un Prince Charmant qui est venu pour la sauver. Non, ils préfèrent tous la baiser. Parce que blondie elle est comme ça. Elle a plus rien à gagner, plus à perdre. Et qu'on ne lui parle pas d'amour s'il vous plaît. Putain l'amour c'est quoi au fond ? Un mythe merdique auxquels les plus cons veulent bien croire. Comme une rosée d'espoir. Sourire béat et palpitant en foire. Et puis un coup de désespoir. Maïra elle a pas de chance. Elle est lucide. Pourtant elle aimerait bien être conne. Être aussi ignorante et stupide que les éberlués qu'elle croise dans la rue. Elle aimerait bien ouais. Mais Maïra elle se tait. Et même elle se complaît. Un verre à la main, la farine dans le nez. Elle crache à la gueule de l'humanité. Parce qu'elle y croit plus. Maïra petite fille perdue.



Dernière édition par Maïra S. Austen le Mar 4 Fév - 20:35, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 32
◭ arrivé(e) le : 30/01/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 11:47

bienvenue jolie blonde.  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 12:14

Merci beau brun   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 184
◭ arrivé(e) le : 02/01/2014
Age : 24

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 19:34

Bienvenue et bonne chance pour la fin de ta fiche  :keur: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 21:45

Zippora  :bave: 
Merci beaucoup belle demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 66
◭ arrivé(e) le : 18/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Sam 1 Fév - 21:49

ohoh, le scénar' de mehdi :brill: j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire, faudra que je vois si faust et maïra peuvent avoir un lien :perv:
en tout cas, bienvenue et bon courage pour ta fiche :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Dim 2 Fév - 12:16

Eva Green  :wof: : Elle se fait trop rare sur les forums mais elle est tellement parfaite  :bave: 
En tout cas ce sera avec plaisir pour un lien   
Merci tout plein  :yi: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 329
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Dim 2 Fév - 13:26

Joli choix de scénario <3 bienvenue à toi ** bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Dim 2 Fév - 14:00

Merci beaucoup  :brill: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 58
◭ arrivé(e) le : 27/12/2013

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Lun 3 Fév - 16:29

MAÏRA. Les images de ta fiche, le titre. Puis surtout, le début de ta fiche qui est sublime  :wof: : bref, encore merci de tenter Maï, bienvenue par ici. TROP D'AMOUR EN MOI.  :brill: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 10
◭ arrivé(e) le : 29/01/2014

MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   Ven 7 Fév - 19:54

Merci honey  :perv: 
Owi aime-moi  Je suis super contente que ça te plaise pour le moment :brill: 
Je vais finir au plus vite, histoire que j'puisse te donner la fessée dans un p'tit rp

EDIT : Est-ce que quelqu'un aurait des nouvelles ?  :brill:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: maï. † l'enfer c'est les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 

maï. † l'enfer c'est les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « L'enfer c'est les autres » – Lounette
» Fran :D (mais pas comme une nounou d'enfer XD)
» Une Nounou d'enfer [Série]
» Ceux qui veulent réussir trouvent les moyens, les autres trouvent des excuses... - Paeonia
» Mon ordinateur fait un bruit d'enfer !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: when you were young.-