AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You + Me Still together in the future - Adriel (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 329
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013

MessageSujet: You + Me Still together in the future - Adriel (1)   Jeu 23 Jan - 0:54


 
Me + You, Aha.

 
L'un de ces jours où je me réveille du pied gauche, il apparait.
Le moral assez bas, je me pose pleins de questions. Je sais que ma grossesse est proche d'arriver à son terme et je m'affole. Comme par hasard, je vois de partout (ou du moins j'en entends parler) des grossesses heureuses, où les jeunes parents sont contents, où la femme est épanouie avec son enfant. Moi, ça ne se passe pas comme ça. L'enfant n'a pas de parents, je culpabilise à l'idée d'envisager de le placer comme je ne me sens pas le courage de faire ça seule. Le porter a déjà été compliqué pour moi, physiquement mais aussi mentalement. Tout le monde est heureux pour moi, tout le monde veut des détails mignons et croustillants quant à la vie future de ce pauvre petit être..
Moi, je suis pas épanouie, je me cache sous des couches de vêtements, je n'aime pas en parler et je désespère maintenant de ne plus pouvoir bosser.

Mes parents sont loin, mes amis sont loin, en huit mois j'ai rencontré des personnes formidables comme Octave ou Astréee, mais parfois, comme aujourd'hui, le moral tombe un peu et je suis alors pas grand chose de plus qu'une toute petite femme avec un gros ventre.
Après avoir enfilé une espèce de longue robe noire à tête de chat, enfilé un gile oversize beige et des converses fracassées, je m'assied dans le fauteuil avec ma psp.

Je ne trouve rien de mieux aujourd'hui, je n'ai pas le courage d'affronter mes "soucis" comme je n'ai pas l'envie de faire quelque chose de constructif. Déprimée, ma mauvaise volonté est assez brillante, c'est pourquoi je reste là, à tuer des monstres afin de ne pas penser.
Jusqu'à ce que l'on frappe à ma porte.
Comme une enfant je souris, bien que le fait d'être seule est assez nécessaire aujourd'hui, une partie de moi espère que ce sera encore la jolie Astrée, avec quelques muffins en bonus.

Sans réfléchir, je ne regarde pas dans le Juda. Ce qui me vaut presque une crise cardiaque.
Il apparait aujourd'hui, sur le pas de ma porte.

L'air effrayée, la gorge nouée, je le fixe ne sachant quoi dire, quoi penser. Je ne sais pas si j'ai la tête qui tourne ou les larmes qui me montent.. Quoi qu'il en soit, il est là. Je referme la porte.
C'est automatique, c'est un réflexe, c'est dénué de sens. Je commence à paniquer, je ne sais plus vraiment si je suis heureuse ou en colère, ou bien je suis terrifiée.
Refermant le gilet le plus possible sur moi, espérant qu'il soit assez large pour faire illusion (je rêve), je r'ouvre la porte, pas très fière.

- Un courant d'air.

Dis-je simplement, absolument consciente qu'il ne croira pas ça, ce n'est pas comme si j'avais tenté de mimer le courant d'air, j'ai clairement refermé la porte.
Baissant les yeux, ou plutôt .. regardant à mon niveau à moi, je me décale pour le laisser rentrer avant de fermer la porte derrière lui.
Pas à l'aise je me râcle brièvement la gorge.

- Ça pour une surprise.. Qu'est-ce que tu fais ici ? A Phoenix ? Chez moi ?

 
© one more time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 12
◭ arrivé(e) le : 20/01/2014

MessageSujet: Re: You + Me Still together in the future - Adriel (1)   Ven 24 Jan - 23:07

you + me still together in the future
FEAT. CAT
S'il y a bien quelque chose que les gens qui me connaissent peuvent dire, c'est que je n'abandonne pas, je ne fuis pas. Alors si on peut me dire pourquoi, arrivé devant le 44 monroe, j'hésite devant la porte d'entrée, j'accepterai une réponse les bras ouverts. Une énième fois, je regarde le nom sur l'écran de l'interrupteur devant la porte d'entrée, fronçant les sourcils. Sans tourner la tête, j'entends le verrou se retirer et quelqu'un passer l'entrée, les pas s'arrêtant.

« Monsieur ? Vous avez besoin d'entrer ? »

Sans attendre, j'acquiesce d'un signe de tête, remercie la jeune femme qui me tient la porte ouverte le temps que je passe le pas, puis entame ma montée des escaliers, le coeur battant, mon esprit centré sur ce que je suis venu chercher... Qui je suis venu voir. Une fois arrivé au bon étage, il n'y a plus de doute. Il n'y a pas de place pour ça, pas après avoir traversé l'océan, avoir changé de travail, m'être lancé sans réelle préparation dans un Etat qui m'est inconnu, juste dans le but de comprendre. Moi-même, j'ai encore du mal à saisir pourquoi je fais tout ça, pour elle. Pour elle, ou pour moi ?

Quand je lève la main et frappe sur la porte, mes coups sont brefs mais déterminés, autant que je le suis maintenant que je suis à seulement quelques secondes des raisons qui m'ont poussé à quitter Paris. Je sais à quoi je dois m'attendre, mais lorsqu'elle ouvre la porte, mon souffle se coupe devant son expression effrayée, et j'ai à peine le temps d'inspirer de nouveau qu'un claquement sourd se fait entendre alors qu'elle me ferme la porte au nez. J'avoue que je n'imaginais pas vraiment la tête qu'elle ferait quand elle me verrait, aussi ma réaction se limite justement au manque de réaction, le temps de réaliser. Clairement, ma source ne m'a pas menti. Elle est là. Elle est bien là. Je ne l'ai pas vue depuis des mois, et je viens enfin de remettre la main dessus. Je ne sais pas exactement ce qu'il se passe dans ma tête à ce moment-là, dans mon torse. C'est un beau mélange, je crois. Et c'est là que tout commence.

La colère. Plus que quand j'ai appris qu'elle avait fui. Plus que quand j'ai réalisé ce qu'elle m'avait caché. Mon poing se lève pour heurter la porte, mais celle-ci s'ouvre de nouveau, coupant mon geste net. J'évite toute réaction face à sa remarque, préférant ne pas mettre en évidence le fait que nous savons, elle comme moi, qu'il ne s'agit pas d'un courant d'air. Son regard ne soutient pas le mien, et je vois parfaitement que ma présence ne la met pas vraiment à l'aise. Bête, ça.


« Je me demande... J'avoue que j'ai du mal à voir ce qui a bien pu me pousser à venir aux Etats-Unis, alors que je n'avais aucune raison de quitter la France... »

Mes yeux se posent sur son ventre et je l'observe avec insistance, comme si j'avais subitement la possibilité de voir ce qui se cache là.

« C'est marrant... Phoenix... Quitter Paris n'aurait pas suffi, tu as ressenti le besoin de fuir aussi loin ? Assumer aurait été trop difficile ? »

Mes élèves comme mes proches savent que quand mon ton devient froid comme ça, c'est que ça n'est que le début. A l'intérieur, je boue. Je veux savoir. Je veux des explications. Je veux comprendre. Et je suis bien prêt à ne pas lâcher l'affaire tant que je n'ai pas ce pour quoi je suis venu.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 329
◭ arrivé(e) le : 29/12/2013

MessageSujet: Re: You + Me Still together in the future - Adriel (1)   Sam 25 Jan - 14:26


 
Me + You, Aha.

 
Je suis pas certaine que le stress soit bon pour le bébé.. Je crois que l'on m'a toujours dit l'inverse. Je me suis toujours dit que c'était assez inutile de me le rabâcher, je suis zen m'voyez, mais là je comprends mieux. Je pense au bébé juste pour fuir mes responsabilités, pour diaboliser le grand blond qui me fait face, pas car je pense vraiment ça dangereux. Je ne suis pas en train de me taper un sprint... enfin ça , faut le dire à mon coeur, qui s'emballe sans réfléchir. Le con, freine un peu ! Merde !
Son ironie me tue, il veut jouer à ça ? Suis-je vraiment en position de vouloir lui accorder ce tort...
Je ne m'attarde pas sur la question que je lui réponds platement, dans notre langue natale puisque ça a l'air de lui faire plaisir :

- Je ne sais pas, le rêve américain peut-être.

Je le fixe quelques instants et ne peux m'empêcher de détourner le regard lorsque ses yeux se posent sur mon ventre qui ne peut définitivement pas être discret après tant de mois.
J'ai honte, il se fait sentencieux, je sais que ce n'est pas une bonne chose. C'est même très mauvais signe. Mais putain comment m'a-t-il trouvé ? Pourquoi n'est-il pas comme tout ces cons qui soupirent de soulagement lorsque la femme enceinte leur dit de ne prendre surtout aucune responsabilités.

- Assumer quoi ?! Tu n'as jamais vu quelqu'un grossir ?!

Lamentable. Je commence à dire n'importe quoi, à trouver tout, même l'absurde, meilleur que la vérité.

- Ok ok c'était horrible.. et stupide.

Je n'arrive plus à le regarder.
Je crois que pendant des mois j'ai rêvé qu'il soit là, sur le pas de ma porte, qu'il m'aide dans ce que je me suis infligée toute seule. Ou tout simplement, qu'il me permette de le revoir ? De retourner dans ses bras ?
J'étais loin de la réalité.

Je m'assied dans un fauteuil, n'ayant vraiment pas l'envie ni la force de rester debout, et je tire ma ... dernière carte.

- Qui te dis qu'il est de toi ?

Je ne sais pas si c'est correct, mais après tout.. vu l'émotion qu'il met dans la situation autant lui faire croire ça.. pourquoi lui avouer qu'il est le père d'un enfant qu'il ne pourra jamais voir grandir ?
Je fais ça pour lui.
Pour nous.

N'est-ce pas ?
 
© one more time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You + Me Still together in the future - Adriel (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 

You + Me Still together in the future - Adriel (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier détails sur la future Porsche 911
» future Seat Ibiza 5 portes
» La future Bbox TV "Miami" de Bouygues Telecom en détail
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» Free : En route pour la Freebox V7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: east side phoenix. :: 44 Monroe-