AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 we own the night (libre 1/2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



◭ messages : 81
◭ arrivé(e) le : 24/11/2013

MessageSujet: we own the night (libre 1/2)   Ven 27 Déc - 14:47


table number height.
we own the night




A cette table nous attendons deux inconnus ! Sans doute une belle rencontre, sans doute des promesses, des futurs amis, amants, amours, époux, parents (nooon je m'emballe pas !). Ou, peut-être un futur crêpage de chignon !  :rabbit:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

#_Be mad in your life or you'll die.

◭ messages : 33
◭ arrivé(e) le : 03/01/2014

MessageSujet: Re: we own the night (libre 1/2)   Ven 3 Jan - 19:40

We own the night
Zack & Mystère



Ça me crève, ça me crève, mais comme ça me crève ces histoires à deux centimes de réservation de salle. J'avais passé la mâtiné au téléphone à essayer de réserver une salle, du matériel et tout ce qui s'ensuit pour un petit concert, mais quand on traite avec des abrutis, c’est pas bien facile. Enfin, on va essayer de se reposer et de prendre un peu de bon temps pour une fois, ça me fera pas de mal de m'occuper un peu de moi et de décompresser du boulot. Après avoir pris un bain d'au moins 3h et être ressorti avec des mains de vieux, le genre de mains toutes fripées d'être rester trop longtemps dans l'eau, je décidais de sortir m'amuser. J'avais justement repéré une soirée speed dating, je passerais y faire un tour, j'ai rien à perdre. Je suis célibataire, à la recherche de l'amour ou seulement d'un peu de compagnie pour une nuit, après tout je fais rien de mal. J'enfilais mon blouson en cuir, réarrangeais mes cheveux en arrière et sorti de chez moi pour me rendre à ce speed dating. J'me demandais bien a quoi ressemblerait la femme de ma vie, si toutefois elle existe bel et bien quelque part, elle doit surement être bien cachée, c'est pour ça que je la vois pas.

J'arrivais enfin à l'endroit où je voulais me rendre, je m'installais à une table avec un petit café en regardant autour de moi. Je voulais voir un peu les têtes des gens qui étaient là et qui pourraient potentiellement m’intéresser. Il faisait un peu sombre, c'était difficile de cerner les visages des gens, et puis je m'étais juré de pas me focaliser uniquement sur le physique. J'élargirais un peu mes critères de recherche aujourd'hui, pour changer.

Je me laissais aller contre le dossier de la chaise, pour me mettre à l'aise et pouvoir avoir un peu un regard d'ensemble sur la salle et les gens.Je me demandais bien qui pourrait bien prendre place devant moi. Jeune? Vieux? Femme? Homme? Peut-être un chien, ça serait gênant, aussi gênant qu'un mec je crois bien, je m'étais encore jamais trouvé dans cette situation. J'me demandais bien comment je réagirais dans une situation pareille tiens. Je repérais au loin une jolie femme avec de superbes courbes, j’espérais secrètement que ce soit elle qui prenne place en face de moi, même si je m'étais juré de ne pas me concentrer sur le physique uniquement, dure épreuve pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



◭ messages : 252
◭ arrivé(e) le : 28/12/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: we own the night (libre 1/2)   Mar 14 Jan - 17:10

We own the night
Zack & Maxym



Assise sur le plan de travail de la cuisine, je regarde autour de moi, comme si quelque chose allait me tomber dessus, comme si il allait se passer un truc, je ne sais quoi. Mais rien. Un chignon sur la tête, des fringues informes, je suis fière de moi. J'ai passé toute la matinée à faire le grand ménage. Je ne voulais plus rien voir lui appartenant, je voulais du neuf, du beau, du propre, j'avais réussi. En regardant le sol, je me dis qu'on pourrait presque manger par terre tellement ça brille. Un sourire satisfait, je saute du plan de travail pour atterir sur mes deux pieds. Quelle heure est-il ? Je regarde l'horloge se trouvant juste au dessus du frigo. 13h45. J'attrape une pomme, ces efforts m'ont donné faim. Je ne travaille pas aujourd'hui, et je me rappelle ce que m'avait dit ma collègue au boulot à propos d'un speed dating. D'abord hésitante à ce sujet, je me dis aujourd'hui que ça me ferait du bien de faire de nouvelles rencontres, et puis qui sait, peut être que l'amour que je recherche s'y trouve.

Je prend une longue douche afin de détendre tout mes muscles, tendues et irrités par cette matinée intense. Je profite de l'instant. Lorsque j'éteins l'eau, un immense nuage d'humidité prend place dans la salle de bain. Une serviette nouée autour de mon corps, j'essuie le miroir. J'observe mon reflet un instant avant de me sécher. Je suis prête à m'habiller. J'opte pour un look totalement noir. Je choisis un chemisier noir en voile légèrement transparent laissant donc entrevoir mon sous-vêtement, un slim noir, et une petite veste de tailleur.

Une fois dehors, j'appelle un taxi, puis lui indique l'adresse du lieu. Après une quinzaine de minutes de trajet, le chauffeur me dépose à destination. Je lui règle la course en le remerciant. Alors ça y'est. J'y suis, je n'ai plus le droit de reculer. Je prend une profonde inspiration en tirant sur la porte d'entrée. Une serveuse me reçoit avec un grand sourire, elle me tend un badge et m'invite à y écrire mon prénom. Je m'exécute, au passage je lui demande qu'elle me serve un café bien serré lorsque je serais installée. Elle m'indique une table au fond de la pièce. J’aperçois au loin une silhouette d'homme. Prenant à nouveau une bonne inspiration, j'avance en direction de la table. J'y découvre un jeune homme, peut être à peine plus âgé que moi. Je tire sur la chaise, lui lançant au passage un petit sourire.

« Bonjour. » dis-je en bafouillant légèrement. Mes mains sont moites et machinalement, je les pose sur mes cuisses. Je n'ose pas vraiment affrontée son regard. Un léger silence s'installe avant que je le rompt. « C'est la première fois que j'fais ce genre de chose, pas vous ? ». Je pose enfin mon regard dans le sien. Il est beau, c'est clair, mais je suis bien placée pour savoir que les apparences sont parfois trompeuses. Je regarde mon badge, un sourire timide au lèvres, je pointe ce dernier du doigt. « Je m'appelle Maxym. » Comme si ce n'était pas assez évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we own the night (libre 1/2)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we own the night (libre 1/2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carried by love. ::  :: north side phoenix. :: allgood center-